Evitez le secteur de l’assurance

Rédigé le 12 avril 2011 par | Big caps Imprimer

Inutile de vous les énumérer mais le premier trimestre de l’année a été marqué par des événements imprévisibles. Pourtant, paradoxalement, le secteur qui a le plus progressé depuis le début de l’année en Europe est celui de l’assurance, avec une hausse de plus de 10% (et de 20% depuis décembre).

Fondamentalement, je me demande bien pourquoi… Est-ce que le marché va continuer à faire fi de la situation économique et géopolitique à court terme ?

Un secteur faible à moyen terme… Commençons par une vue en données hebdomadaires de l’indice pour mieux visualiser où nous nous situons :

Graphique: secteur assurance (en données hebdomadaires)Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Tout d’abord, rappelons que le secteur a été l’un des plus touchés par la chute de 2007 à 2009, et, depuis le rebond de mars 2009, il est l’un des plus faible – plus encore que le secteur bancaire. Il a ainsi retracé à peine 50% de sa baisse de 2007 à 2009 et a buté contre la résistance à moyen terme des 182 points, proche des anciens plus bas de juillet 2008.

Alors s’il a surperformé en début d’année pour afficher la meilleure performance au premier trimestre, c’est plutôt une anomalie au sein de son parcours à moyen terme. Toutefois, cela n’a pas duré, puisque l’échec sous les 182 points a été assez net en février dernier. Depuis, une correction de court terme s’est mise en place.

Le MACD en hebdomadaire a cassé sa ligne de signal : il plaide également pour une poursuite de la correction au cours des prochaines semaines, voire des prochains mois.

◊ … et faible également à court terme !

Graphique: secteur assurancePour agrandir le graphique, cliquez dessus

Après une hausse quasiment en ligne droite de plus de 20% entre décembre 2010 et février dernier, il est redevenu plus faible depuis fin février.

Il a en effet moins rebondi que la plupart de ses homologues ces dernières semaines. En outre, sur les indicateurs, le MACD est passé en négatif et surtout a cassé une droite de support ascendante depuis mars 2010 et revient désormais buter en pullback contre cette droite devenue résistance et proche du niveau symbolique du 0.

Enfin, en Elliott, on peut estimer que l’on a effectué une première vague de correction noté « a » ci-dessus et que l’on a effectué un rebond en vague « b » récemment. Tant que l’on est sous la résistance des 182 points, le plus probable est donc d’assister à une nouvelle vague de correction (« c ») similaire dans son ampleur à la vague « a » et qui devrait nous ramener proche des 150 points, niveau de support qui correspond à la ligne de tendance haussière depuis mars 2010.

Pour apprendre Transformez vos titres perdants en titres gagnants Cycles de marché : que nous apprend Martin Pring ?

Le secteur assurance a une place stratégique dans les indices boursiers, comme le secteur bancaire. Cette sous-performance récente et la configuration technique que je vous présente ici est donc un élément que je vais suivre avec attention dans les prochaines mois et qui me donnera des confirmations pour mes abonnés en corrélation avec les indices européens.

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire