Les multinationales peuvent encore dormir tranquilles

Rédigé le 17 juin 2015 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Pierre Moscovici, commissaire européen chargé de la Fiscalité, a déclaré ce mercredi : « Nous ne pouvons plus tolérer que certaines entreprises, souvent les plus prospères, s’affranchissent de leur juste contribution à l’impôt et que certains régimes fiscaux les encouragent dans cette voie. »

Tiens, voilà que l’Europe se réveille ?

N’aurait-elle pas continué à dormir à poings fermés sans le scandale « LuxLeaks » qui a étalé au grand jour l’évasion fiscale massive opéré par les multinationales ? Et c’est là que l’on redécouvre que le problème avait certainement été bien identifié il y a de cela de nombreuses années ! En effet, il serait surtout question de remettre sur les rails une proposition de la Commission datant de 2011 (et bien vite enterrée) qui visait à instaurer une assiette fiscale commune consolidée pour l’impôt sur les sociétés.

Mais le croirez-vous… les discussions sur ce sujet entre Etats-membres sont dans l’impasse depuis 5 ans et la Commission a calculé qu’il faudra encore 18 mois pour que les 28 pays de l’UE parviennent à un accord sur le sujet.

Conclusion : les multinationales peuvent encore dormir tranquilles et poursuivre leur « optimisation fiscale » jusqu’en 2017 !

Mots clé : -

Laissez un commentaire