Préparez-vous à la chute de l’euro face au dollar

Rédigé le 16 novembre 2011 par | Matières Premières Imprimer

La monnaie européenne survivra, mais au prix d’une forte dépréciation.

Et s’il est vrai qu’il existe toujours de bonnes raisons pour vendre le dollar compte tenu de déficits jumeaux structurels (budgétaire et commercial), le billet vert reste, par défaut, une devise refuge et, par défaut, une monnaie de réserve internationale. Rien que cela.

Dans ces conditions, je parie sur un retour de la parité vers 1,26 au premier trimestre 2012. Et sur un plus violent décrochage sur le reste de l’année prochaine autour de 1,15 dollar.

Trois sur quatre des méthodes militent pour une baisse de la parité EURUSD !
On a souvent écrit qu’il y a quatre méthodologies ou angles d’analyses pour anticiper les évolutions d’actifs financiers en général, et les parités de change en particulier. Ces quatre approches de trading et d’investissement sont les suivantes :

  •  l’analyse des fondamentaux via la publication d’indicateurs macro-économiques et l’anticipation des décisions de politique monétaire des banques centrales. De ce point de vue, là encore le dollar doit pouvoir s’apprécier vis-à-vis de l’euro compte tenu d’une réduction du différentiel de taux directeurs de part et d’autre de l’Atlantique : potentiel de baisse encore réel en zone euro et inexistant aux US (de quoi réduire les avantages de portage positif sur les positions long euro et short dollar) ;
  • l’analyse complexe consistant à anticiper les flux d’opérations et la structure des stocks de positions des gros intervenants sur le marché des changes. Ce sont les banques centrales, les gros institutionnels et les hedge funds global macro… Sur cette approche, il est assez difficile d’anticiper quoi que ce soit et notamment la politique de diversification des réserves de change des banques centrales asiatiques ;
  • Enfin l’analyse technique, que l’on ne peut pas délaisser. Surtout quand les trois approches précédentes n’apportent aucune inspiration. Par exemple, notre objectif moyen terme de 1,26 correspondra au point de Fibonacci égal au retracement majeur de 76,4% de la hausse ; 1,1875/1,4945 sur la période juin 2010-mai 2011.

Résumons-nous donc quant à notre stratégie baissière sur la parité euro/dollar.

D’abord, comprendre pourquoi le dollar devrait s’apprécier contre l’euro

Ensuite comprendre pourquoi l’euro va se déprécier contre le dollar
La situation est complètement inverse en fait :

  • le quantitative easing agressif de la BCE, malgré les réticences allemandes, n’est pas intégré dans les cours. Et cela ne fait que commencer si l’on croit à la monétisation comme étant la seule solution à venir ;
  • la réduction du différentiel de taux est également peu intégrée dans les cours de l’euro. On peut donc anticiper un affaiblissement de l’euro à venir ;
  • l’euro est, évidemment, pénalisé par la crise des dettes souveraines :
    1/ s’il y a résolution de cette crise par éclatement de la zone (sortie des PIIGS ou sortie allemande, ou création d’une zone à deux vitesses), il y aura une forte prime de risques sur les actifs libellés en euro et donc forte chute de l’euro ; 
    2/ si au contraire, il y a mutualisation des émissions de dettes souveraines, cela signifie une politique budgétaire enfin commune et les transferts fiscaux des riches vers les pauvres de la zone. Cela signifie aussi un accompagnement de la restriction budgétaire imposée aux pays du sud par une dévaluation implicite ordonnée. Donc là aussi chute de l’euro.

Vous l’aurez compris, je table donc sur une baisse de l’euro face au dollar pour les mois à venir.

_______________________________Pour vous aider dans vos trades________________________________

J’EN AI MARRE !!!

J’en ai ASSEZ d’entendre parler des déficits des Etats-Unis… de la monnaie papier contre l’or… des Triple A ou Triple Z… des problèmes des PIIGS… et autres théories économiques ENNUYEUSES sur lesquelles vous n’avez AUCUN contrôle.

La vérité, c’est que si vous voulez faire des gains dans les marchés actuels, rien de tout ça n’a d’importance !

Il suffit juste d’aller chercher les opportunités ailleurs : je vais vous montrer comment…

Mots clé : - -

Mory Doré
Mory Doré
Economiste

Mory Doré est un professionnel des marchés financiers depuis plus de 20 ans ayant exercé différentes fonctions dans plusieurs grands groupes bancaires : économiste de marché ; trader et arbitragiste sur produits dérivés de taux d’intérêt ; trésorier et responsable de l’allocation des excédents de fonds propres ; responsable gestion financière.

Aujourd’hui, il est responsable du département des risques financiers dans un grand groupe bancaire mutualiste.

Durant ces 10 dernières années, il est un interlocuteur privilégié de la gestion financière et des risques financiers de son établissement auprès de différentes instances et institutions : commissaires aux comptes, Commission bancaire, Comité d’audit et Comité d’entreprise.
Il possède un diplôme de statisticien économiste de l’école nationale de la Statistique et de L’Administration économique ainsi qu’une maîtrise d’Econométrie de l’Université de Bourgogne (Dijon).

2 commentaires pour “Préparez-vous à la chute de l’euro face au dollar”

  1. […] déjà abordé les scénarios EURUSD que l’on pouvait anticiper, mais demain, je reviendrai sur le sujet, et je vous donnerai mes […]

  2. […] Dans un autre article que j’avais écrit en novembre 2011, j’avais déjà défini un objectif à moyen terme de 1,26 – correspondant exactement au retracement majeur de Fibonacci de 76,4% de la hausse 1,1875/1,4945 sur la période juin 2010 à mai 2011. Au-delà des considérations techniques, mes vues baissières sur la parité euro/dollar étaient confortées par les éléments suivants : […]

Laissez un commentaire