EURUSD : Zone charnière en vue ! La hausse n’est pas tenable à long-terme mais…

Rédigé le 13 juin 2013 par | Apprendre la Bourse, Matières Premières Imprimer

La semaine dernière, je voulais vous proposer un coup à jouer très rapidement sur l’EURUSD. Mais le temps de rédiger mon billet la veille de sa publication, l’EURUSD avait déjà atteint mon objectif de hausse sur les 1,3250. Depuis, l’euro est de retour sur des niveaux que l’on n’avait pas vus depuis le début d’année alors que les indices corrigent copieusement après leur rallye. Il va falloir rester très prudent sur les devises dans les prochaines semaines et à l’aube d’un été qui pourrait être chaud… très chaud.

Je vais cette fois essayer de vous donner des repères de plus long terme qui seront encore valables quand vous lirez cet article. Voici, à mon avis, pourquoi l’euro ne pourra pas continuer de monter solidement face au billet vert.

Quantitative Easing en mode illimité

Il faut d’abord rappeler que le coeur des préoccupations du marché aujourd’hui est basé sur le quantitative easing américain. La hausse fulgurante du billet vert cette année est principalement due à ce facteur.

dollar index

Dollar index – Bloomberg.com

Ainsi dès qu’un chiffre est meilleur qu’attendu Outre-Atlantique, des emplois créés ou une croissance frémissante, les intervenants parient sur la fin du Quantitative easing. Ils se trompent.

Le QE n’est pas prêt d’être terminé – et d’ailleurs personne ne sait s’il pourra être arrêté un jour. En revanche, ce qui nourrit les achats de billet vert c’est de faire un constat simple : le Quantitative Easing étant en mode illimité, il ne peut, par définition, que diminuer. La FED ne peut plus, ou juste symboliquement, aller plus loin. Nous avons donc atteint le plafond de la relance et des annonces possibles par Ben Bernanke et cela, certains l’ont bien compris.

Zone Euro : La débâcle va continuer

La zone euro est en pleine débâcle politique et économique. Alors que la cour de justice allemande étudie ces jours-ci la régularité des OMT (le dispositif de la BCE), la situation se tend de plus ne plus avec une Allemagne qui se rapproche des élections.

De son côté Mario Drgahi, après avoir ramené les taux à un seuil historiquement bas, a été forcé de constater que la mécanique ne fonctionne toujours pas dans l’économie réelle. Pire, il a de nouveau revu les perspectives de croissance à la baisse : -0.6% en zone euro.

Et pourtant l’euro remonte ?
Pourtant, me direz-vous, la devise européenne s’est nettement appréciée ces derniers jours. Rien d’étonnant en fait.

Regardez le positionnement extrême des traders professionnels sur le marchés des futures et options grâce à notre indicateur COT gratuit. (Je vous prépare sur le COT une série d’articles afin de vous expliquer son fonctionnement, et j’en parlerai évidemment comme étant un indicateur très important d’une stratégie sur Forex le 15 novembre prochain, lors de la formation que je donnerai avec les Publications Agora).

Graphique EURUSD hebdomadaire
Graphique EURUSD hebdomadaire – www.eole-trading.com
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

Ces derniers jours, les traders commerciaux ont débouclé quelques positions sur le dollar, où ils étaient massivement engagés. C’est ce phénomène (que vous constatez dans la fenêtre inférieure du graphique avec la ligne rouge) qui entraine la hausse de l’euro face au billet vert. Ce n’est en fait pas l’euro qui monte mais le dollar qui baisse nettement.

Vous pouvez d’ailleurs constater un engagement relativement faible sur l’euro qui correspond plutôt à une zone de consolidation et d’équilibre que d’une tendance réelle. Nous devons conclure deux choses en regardant ce graphique.

  1. L’engagement étant massif sur le billet vert, une baisse technique pourrait durer plus longtemps que prévue sur l’USD, propulsant mécaniquement l’euro vers des plus hauts récents ;

  2. Cela ne remet pas en cause le biais baissier dans lequel l’euro est engagé depuis plusieurs années et devrait reprendre très vite si les seuils techniques et les tensions diplomatiques continuent de se faire sentir.

Une seule arme pour vous en sortir : De la rigueur !

Ne cherchez pas à avoir raison. Votre meilleure alliée sera votre capacité à tenir un plan quoiqu’il arrive.

Nous sommes actuellement, comme je l’ai illustré plus haut, dans une véritable zone charnière que ce soit pour le dollar US ou pour l’euro.

C
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

Le plan que j’ai mis en place depuis le début de semaine est simple.

Ndlr : Suivez les conseils de Jérôme chaque jour sur le Forex ! Il y a chaque matin des paires à jouer : il suffit d’avoir le bon signal, et de se positionner sur les conseils ultra précis de Jérôme. Pour rejoindre son service… c’est par ici !

Bons trades !

Mots clé : - -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire