EURUSD : chute brutale sur les 1,225 ?

Rédigé le 24 juin 2013 par | Big caps, Matières Premières Imprimer

EURUSD : chute brutale sur les 1,225 ?

La semaine dernière, nous avons vu ensemble l’Epaule-Tête-Epaule évidente sur l’Euro-Dollar. Cette figure ne se réalise pas systématiquement, ce serait trop facile. Disons que les probabilités sont fortes de la voir se réaliser. Après, comme vous le savez, il y a le facteur temps, qui joue systématiquement contre vous en bourse et enrichit généralement les banquiers.

Ce lundi matin, je vous présente un des scénarios possibles pour la semaine. Ce n’est évidemment qu’une spéculation intellectuelle de son auteur, que l’on va traiter de fou d’abord… et de génie, si jamais il se réalise… mais je ne me formaliserais ni de l’un ni de l’autre. Si vous jouez, c’est que vous êtes plus fou que moi.

 

Et si l’euro chutait brutalement pour aller toucher sa base en une semaine à 1,225 ?

Pas possible, me direz-vous. Détrompez-vous ! La semaine 42 de 2008, l’Euro-Dol est passé de 1,35 à 1,23 entre le 20 et le 27 octobre. Si on reportait cette baisse sur les cours d’aujourd’hui, l’Euro serait à 1,19$ lundi prochain. Donc c’est possible.

L’oracle d’Hindenbourg s’est manifesté de très nombreuses fois depuis le 16 avril à Wall Street. Il est encore réapparu la semaine dernière.

Pour mémoire, il annonce que statistiquement, il y a une probabilité de vente panique  de 41% et celle d’un krach boursier majeur de 24%. Etant donné la consolidation de la plupart des indices depuis le 22 mai, personne ne peut nier aujourd’hui que Hindenburg a été un excellent indicateur, sauf justement sur les indices américains. Le S&P500 qui est monté de 2,08% en mai a consolidé de 2,35% en juin. Autrement dit, il a une très grosse marge à la baisse. Le constat est identique sur le Dow Jones et le Nasdaq. Il est vrai que la Fed, entre le 12 mai et le 12 juin (dernière date informée), a injecté 120 milliards de dollars. La suspension de ces injections pourrait avoir un effet brutal sur les marchés. A l’heure du nanotrading, les sell-off peuvent être brutaux.

N’oubliez pas que pour faire fortune, il faut acheter quand tout le monde vend. J’y reviendrai d’ici vendredi.

Accessoirement, j’ai mis à jour ce week-end mon livre sur l’Histoire de l’argent en l’enrichissant de nouvelles anecdotes, puisqu’il doit être retiré. Je n’en change pas un mot sur le fond. C’est une mine !

 

 

Mots clé : - - - - -

Cyrille Jubert
Cyrille Jubert
Entrepreneur

Entrepreneur avec deux entreprises fructueuses créées à son actif en 1984 et en 1993, Cyrille Jubert tient depuis 2008 un blog sur l’actualité économique et les métaux précieux.

Il est l’auteur d’une Histoire de l’Argent, étude historique et géopolitique de ce métal.
Pour acheter le livre ou le e-book suivez ce lien

Il est également rédacteur pour Crise, Or et Opportunités

Laissez un commentaire