Eurozone : la croissance ralentit déjà, sans même inclure l'effet pétrole | La Bourse au Quotidien


Eurozone : la croissance ralentit déjà, sans même inclure l’effet pétrole

Rédigé le 7 mai 2018 par | Statistiques et données macro, Trading, Bourse Imprimer

Un ouvrier travaille dans une usine

La production manufacturière a continué de progresser en avril en France, mais la tendance en Europe est plutôt au ralentissement. Photo : Frédéric BISSON

Les signaux de ralentissement économiques continuent de s’égrener en Europe, épargnant momentanément la France (hausse du PMI manufacturier en avril), mais pas l’Allemagne, où les commandes à l’industrie ont accéléré leur recul en mars (à -0,9%) après une baisse de 0,2% en février alors que le consensus tablait sur un rebond de +0,5% en mars.

Mais le principal problème qui risque de se poser pour l’activité dans l’Eurozone au cours des prochaines semaines provient désormais du cours du pétrole qui vient de franchir ce matin le cap des 75$ sur le Brent et 70$ sur le WTI (après +2% vendredi à New York).

Des nuages géopolitiques dans le ciel de la croissance

Les spécialistes invoquent les tensions géopolitiques : ils s’attendent au retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien tandis que les médias israéliens multiplient les reportages visant à accréditer un affrontement imminent avec l’Iran en Syrie par du fait du Hezbollah interposé… lequel Hezbollah obtient une position forte au parlement libanais – de façon apparemment démocratique – suite au scrutin législatif du week-end (le premier depuis neuf ans), ce qui contrarie fortement le gouvernement Netanyahou du côté du voisin israélien.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire