Eurostoxx 50 : surveillez le test des plus hauts de l’année

Rédigé le 26 novembre 2012 par | Apprendre la Bourse, Matières Premières Imprimer

L’heure est au rebond ces derniers jours — conformément à ce que j’anticipais il y a deux semaines dans mon billet sur le VIX. Nous en avons profité pour faire deux nouveaux gains de 50% dans le cadre de mon service Levier 7… mais toute la question pour les prochaines semaines est de savoir si ce rebond est durable.

Pour le moment, même si nous pourrions revenir proches des plus hauts, je ne suis pas convaincu à plus long terme par ce rebond — notamment si l’on considère la configuration des indices américains. Pour autant, la hausse pourrait se prolonger quelques jours.

Le rendez-vous sur la Grèce ce lundi soir pourrait être déterminant. Si l’accord est jugé bon par le marché, il sera vécu comme un soulagement et pourrait permettre aux indices européens de revenir proche de leurs plus hauts.

Cependant, cela pourrait être de courte durée car le potentiel se réduit à court terme. L’horizon n’est pas encore dégagé puisque les problèmes de la Zone euro ne sont pas réglés.

Certaines de ces informations ne peuvent pas être diffusées dans les médias. Pourtant, elles pourraient vous permettre de réaliser des plus-values de 25%… 34,5%… 60%… et bien d’autres !

Découvrez les révélations d’un spécialiste… et accédez à tout un secteur d’opportunités de gain : les explications sont par ici

 

 

Après l’épisode grec, ce qui va nous intéresser sera donc la fin d’année, marquée par la falaise fiscale qui nous promet un mois de décembre très volatil en Europe comme aux Etats-Unis.

Après la récente surperformance des places européennes, j’ai décidé de faire un point sur l’Eurostoxx 50, qui revient à proximité d’une zone intéressante pour les prochains jours…

Voyons en détail la configuration actuelle de l’indice Eurostoxx 50 avec ce graphique en données journalières :

Graphique de l'EuroStoxx 50
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Une résistance qui sera très difficile à franchir
Comme sur l’ensemble des indices, nous sommes dans un range relativement serré de moins de 10% à court terme, entre 2 400 et 2 610 points (équivalant au range des 3 340/3 600 points sur le CAC 40).

Après le violent rebond de ces derniers jours, nous revenons à proximité du haut de ce canal, zone des 2 611 points testée sur l’Eurostoxx en mars et en septembre derniers, qui constitue une solide zone de résistance à court comme à moyen termes.

Elle se situe juste au-dessous des anciens plus bas de novembre 2010, à 2 635 points, ce qui en renforcera sa fonction de résistance.

Sur les indicateurs mathématiques, nous ne sommes pas encore en surachat, mais le potentiel se réduit clairement. Ainsi, le MACD, après avoir dépassé le niveau symbolique du 0, pourrait se heurter à une oblique baissière dans les jours à venir.

De même, le RSI revient sur une résistance horizontale qui a montré à maintes reprises son efficacité notamment lors des tests des plus hauts de l’Eurostoxx 50 en mars et septembre. Ces éléments sont donc cohérents avec la zone de résistance des 2 611/2 635 points.

J’ajouterais qu’en Elliott, nous pourrions avoir un rebond en a/b/c, étant donné le mouvement de ces derniers jours qui ressemble à celui du 11 au 18 octobre, et qui pourrait s’arrêter sous les récents plus hauts.

Tant que nous sommes sous les 2 611/2 635 points, il s’agira de chercher à vendre le rebond. Dans ce cadre, je pense que la zone des 2 560/  2 580 points, plus haut du 7 novembre et du mois d’octobre, sera à suivre de près : elle constitue un niveau intéressant pour vendre et avec un bon rapport risque/rendement.

Une nouvelle vague de correction devrait ensuite se mettre en place pour nous ramener vers les récents plus bas à 2 427 points.

Je vais suivre cela de près dans les jours qui viennent pour me positionner sur les actions et indices européens en fonction des signaux à court terme.

Mots clé : - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Laissez un commentaire