EuroStoxx 50 : situation dangereuse, instable et fragile

Rédigé le 4 novembre 2013 par | Apprendre la Bourse, Autres indices, Cac 40 Imprimer

La dernière analyse que je vous proposais concernant l’EuroStoxx 50 remonte à la fin juin dernier.

A cette époque, rappelez-vous, les indices avaient mal digérés les annonces de la Fed laissant présager un ralentissement de son programme de Quantitative Easing (Q.E). L’EuroStoxx 50, déprimé, retombait alors lourdement sur le support hebdomadaire des 2 550 points. Le 24 Juin donc (flèche verte), j’attirais votre attention sur le rôle essentiel de ce niveau de support avec reprise d’un « biais haussier » en cas de réponse immédiate des prix.

hebdo
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

Rétrospectivement, le timing et les niveaux n’étaient effectivement pas anodins. L’EuroStoxx a ensuite pris 20% en ligne droite (canal bleu) et vient aujourd’hui percuter la résistance majeure (rectangle rouge) dont l’analyse de Juin dernier faisait déjà état.

On prend les mêmes et on recommence – mais en sens inverse, cette fois ? Seule une analyse objective de l’évolution des prix permettra de tenter d’y répondre une fois de plus.

__________________Pour vous aider dans vos trades__________________

Savez-vous sur quelles small caps investir pour avoir un gain maximum ? Découvrez les secrets de l’investissement en small caps ici

__________________

La vue Hebdomadaire est claire :

– La zone actuelle des prix est sur une résistance majeure qui correspond à l’objectif du report d’amplitude (flèches orange) ainsi qu’à une résistance graphique (rectangle rouge) qui, depuis fin 2009, a toujours stoppé l’avancée des prix (pastilles violettes).

– Ce qui aurait tendance à m’inquiéter le plus sur ce graphe est la façon dont la tendance s’est développée depuis Juin dernier. Je m’explique : le rebond a été fulgurant et s’est propagé en quasi tendance en ligne (canal bleu) ; pratiquement « à la verticale » (j’ai fait un article dernièrement sur les tendances en ligne que vous pouvez lire ici).

Dans ce contexte, le canal un peu plus long terme (gris), qui était déjà pourtant très haussier, a été cassé à la hausse sans aucun pull back un tant soit peu conséquent. Ceci n’est donc pas « sain ». Cela dénote une euphorie du marché qui d’ailleurs n’a pas été relayée par les volumes. Donc, on avance à marche forcée uniquement sur des phénomènes techniques de rachat de short et sans participation globale des opérateurs du marché.

Et ça… c’est très dangereux, instable et fragile !

Alors évidemment, un indice peut toujours continuer son éperdue fuite en avant, boosté par la promesse de continuation d’injections massives de la Fed au regard des statistiques et publications des résultats d’entreprises plutôt globalement décevants au troisième trimestre.

Mais ça, ça s’appelle(-rait) une bulle.

La vue Journalière permet de décomposer le mouvement.

daily
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

Pour reprendre un des commentaires de l’analyse de Juin dernier : « les reports d’amplitude (flèches bleues + segments obliques) mettent une fois de plus en évidence la façon quasi téléguidée avec lesquels les cours évoluent ». Cinq mois plus tard, c’est toujours et encore le cas.

La zone de résistance détectée par la vue Hebdomadaire (3 050 points) est ici encore confirmée par :

  1. l’objectif du dernier report d’amplitude flèches bleues) qui a été atteint ;

  2. Le niveau des derniers plus-hauts relatifs des prix (pastilles violettes) ;

  3. Le report d’amplitude majeur (rectangles bleus).

Comment prendre position ?

Les résistances en place, aussi bien en UT Hebdomadaire que Journalière, ne permettent plus d’être bullish (en terme de trading) sur le marché et aux niveaux actuels tant qu’elles ne sont pas dépassées.

D’un autre côté, aucun signal baissier n’apparait pour le moment. Ma position est donc « Neutre ». Autrement dit, je ne prends plus de position à la hausse sous les résistances ; je me laisse porter par la hausse, tout en resserrant mes stops en cas d’amorce de retournement de l’U.T Journalière.

Et si un retournement se concrétise dans les jours à venir, je réfléchirai à initier une position vendeuse en mettant un stop extrêmement serré (vers 3 100 points) et avec un premier objectif de retracement vers les 2 900 points.

Mais prudence, prudence et prudence !

Mots clé : - - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Un commentaire pour “EuroStoxx 50 : situation dangereuse, instable et fragile”

  1. Eurostoxx50 – Attention – on tape dans le dur. http://t.co/XSXCi03npd

Laissez un commentaire