EUROSTOXX 50 : ça sent le sapin

Rédigé le 12 janvier 2015 par | Autres indices Imprimer

La nervosité continue de régner sur les marchés. Cette nervosité est accompagnée par une hausse importante de la volatilité qui, comme Mathieu vous le rappelait récemment, n’est jamais un gage de confiance. 

Les marchés sont pris entre l’espoir d’une intervention des Banques Centrales (Mario Draghi en tête pour prendre le relai de la Fed) et la crainte d’une remontée des taux US d’ici quelques mois.

Rajoutez à cela le début de la saison de publications des résultats (ce soir, on commence avec Alcoa), le contrôle absolu du marché par les algorithmes de trading qui ravagent les carnets d’ordre… et vous avez l’image du « marché » début 2015. 

Les hausses journalières des indices atteignent des sommets sur une simple « rumeur d’action » de la BCE…  Et le lendemain  on repart en sens inverse avec des amplitudes du même ordre.  Les « V » tops succèdent aux « V » bottoms, le tout accompagné par des gaps et des tendances en ligne en intra day (voir l’exemple de tendance en ligne sur Cap Gemini que j’avais analysé)

Bref, dans ces conditions, mon premier conseil pour tout trader de court / moyen terme qui n’a pas le nez collé à ses écrans pendant toute la journée… serait tout simplement de rester sur le banc de touche et de regarder les algorithmes s’étriper.

Mais si vous voulez prendre un peu de recul et vous positionner dans une stratégie de plus long terme (bougies hebdomadaires), il n’est pas inutile de regarder au préalable ce que donnent indices « lourds » qui sont susceptibles de donner une vue plus claire de la situation. Nous avons déjà fait ce travail sur le CAC40 en regardant le très long terme avec une unité de temps trimestrielle.

Aujourd’hui, regardons l’Eurostoxx 50 (SX5E) dont la configuration reste assez claire en U.T hebdomadaire.

analyse graphique EuroStoxx 50

La zone 3000/3050 points, qui était une forte résistance entre 2009 et 2011 a été cassée à la hausse fin 2013 : l’EuroStoxx 50 s’est alors envolé sur les 3300 points.

Mais à la mi-2014, l’analyse des prix et des volumes à éveillé… une grande suspicion (disons-le comme ça). C’est ce que je vous expliquais en mai dernier dans mon article Eurostoxx50 : Evitez l’embuscade (pastille rouge sur le graphique).

Bingo. Depuis, les attaques baissières se sont effectivement montrées de plus en plus virulentes et leur vélocité (volatilité) est en progression.

Le support des 3000/3050 points a déjà craqué une fois et les prix sont venus sonder directement le double support formé du canal haussier (gris) et de la médiane (canal vert pointillé). J’ai indiqué ce croisement par la pastille verte.

Ce comportement des prix me pousse à un opter pour un biais baissier et je pense que nous avons une forte probabilité de voir ce support de nouveau enfoncé.

Surtout qu’au niveau technique, le Stochastique Momentum Index (SMI) vient de se retourner à la baisse en zone de surachat (pastille verte) alors que les prix n’ont pas réussi à prendre de hauteur et se trouvent toujours au contact de ce support. 

Alors retenez simplement ceci : l’EuroStoxx est en ce moment sur un support extrêmement important : celui de la zone des 3.000 / 3.050 points (rectangle rouge horizontal). Or ce support est en danger car le biais est  baissier. Les éléments militent pour sa cassure.

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire