Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Eurofins Scientific : un dossier d’exception

Rédigé le 27 avril 2016 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Fondé à Nantes, il y a moins de trente ans, Eurofins Scientific (FR0000038259) dispose d’un portefeuille énorme de technologies et de méthodes d’analyse. Fort d’un réseau international de plus de 225 laboratoires dans 39 pays, le spécialiste de la bio-analyse ne cesse d’affoler les compteurs.

Eurofins Scientific ne cache pas ses ambitions

En 2011, le groupe réalisait 828 Mns€ de chiffre d’affaires. En 2015, son activité atteignait presque les 2 Mds€ et Eurofins vise 2,5 Mds€ de chiffre d’affaires pour 2016 : un objectif tout à fait atteignable puisque au premier trimestre, il a déjà généré 582 Mns€ de chiffre d’affaires, en progression de 48% par rapport à la même période de 2015. C’est 10% de plus que ce qu’attendaient les analystes ! et même si cette hausse intègre de la croissance externe, elle est assez spectaculaire.

Eurofins peut compter sur le dynamisme de ses trois marchés principaux : les Etats-Unis (32%), la France (26%) et l’Allemagne (11%). Et le mieux, c’est que le groupe arrive à préserver ses marges : les multiples opérations de croissance externe n’ont pas dégradé la rentabilité. Ainsi, l’an dernier, la marge d’Ebitda a atteint 18,5% soit le niveau de 2014, et le groupe vise la même rentabilité cette année.

Très franchement, une telle rentabilité maintenue à ce niveau est exceptionnelle. J’avoue que suite à ses très nombreux achat en 2014 et 2015, j’étais assez inquiets : en général, une boulimie d’achats précède des accidents de croissance et plombent la rentabilité. De toute évidence, je me suis trompé !

Des acquisitions stratégiques

Depuis le début de l’année, Eurofins n’a pas chômé, poursuivant sa stratégie de croissance externe. . Fin mars, il faisait l’acquisition d’une société américaine spécialisée sur les tests de produits biopharmaceutiques. Début mars, il achetait une société spécialisée sur les mêmes tests en Australie tandis que, début janvier, il achetait une société néerlandaise dans les tests pharmaceutiques.

Il est évident que cette politique de croissance externe ciblée va continuer avec l’objectif d’atteindre 4 Mds€ et 800 Mns d’Ebitda à horizon 2020.

Eurofins Scientific : un titre qui se paie cher !

Les bonnes publications se succèdent pour Eurofins Scientific. De quoi oublier, petit à petit, l’échec du placement privé de décembre dernier portant sur 1 million d’actions… Un couac dû, sans doute, au fait que la famille Martin, actionnaire à hauteur de 42%, ne voulait pas suivre cette opération. Le titre pèse plus de 5 Mds€ en bourse et surperforme largement tous les indices parisiens. Depuis son plus bas niveau de 2010, le titre a pris… 1150%, et il gagne 110% depuis 18 mois.

160427_FINS

L’action reste comme d’habitude extrêmement chère (PER supérieur à 30 sur l’exercice 2016 et VE/ROC de 18), mais vu l’engouement des acheteurs, ce dossier confirme son statut d’exeption.

Il me semble qu’encore une fois cette année, le titre devrait surperformer les indices. Dans des contextes assez perturbés, les investisseurs préfèrent se positionner sur des belles valeurs, rentables et à forte visibilité plutôt qu’aller sur des dossiers risqués.

Mots clé : -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire