Eurodollar : nouveau signal

Rédigé le 22 novembre 2013 par | Matières Premières Imprimer

———- Avez-vous gagné 51% cette année ? ———–

Rien ne remplace les résultats réels. A fin octobre, notre portefeuille modèle a gagné 51,4% sur le marché américain en 2013 – en n’investissant que sur des valeurs du S&P 500. Et vous, votre portefeuille actions, comment se comporte-t-il ?

Disponible sur le marché français, européen et compatible avec votre compte PEA. Cliquez ici pour le découvrir.

__________________

Le mois dernier dans ces colonnes, je mettais en lumière le risque de baisse sur la parité EURUSD alors qu’elle testait une importante zone de résistance située autour des 1,39. Vous vous souvenez : cette double zone de résistance correspondant à la fois à une oblique ascendante de moyen terme mais également au haut du canal ascendant de court terme. Eh bien le moins que l’on puisse dire c’est que mes anticipations se sont vite avérées payantes puisque la parité a rapidement rechuté sur les 1,33 en début de mois.

Depuis, bien aidée par les propos accommodants de Mme Yellen, une phase de reprise contestataire s’était amorcée jusqu’au milieu de cette semaine et avait permis à la parité de revenir proche des 1,36 (avant-hier précisément).

Oui mais voilà : depuis mercredi, entre les rumeurs comme quoi la BCE envisagerait d’instaurer un taux de dépôt négatif en zone euro – le taux auquel la BCE rémunère les dépôts des banques à ses guichets ; là, s’il est négatif, les banques devront payer déposer leur argent aux guichets de la BCE ! – ou encore les doutes quant au calendrier du tapering de la Fed (qui au final pourrait bien ne pas être si éloigné que cela), la parité a commencé à refluer. Un nouveau point graphique s’impose donc.

Voilà où nous en sommes sur la situation avec ce graphique journalier :

journalier
Cliquez sur le graphique pour l’agrandir

Après avoir buté sous la borne haute de son canal ascendant fin octobre (première flèche rouge sur le graphique), la parité a buté avant-hier dans la zone des 1,36 (deuxième flèche rouge) et s’est depuis retournée à la baisse. Cette région est intéressante puisqu’elle correspond à la fois au contact avec la moyenne mobile à 20 jours (visible en rouge) mais également au bas du canal ascendant.

Aussi, il y a désormais fort à parier que la remontée amorcée durant la première quinzaine de novembre au sein d’un biseau ascendant (visible en pointillés sur le graphique) ne soit qu’un simple pull back classique. Cela validerait alors une tendance devenue baissière depuis la sortie par le bas du canal ascendant évoqué précédemment. Dans ces conditions, une poursuite du reflux semble désormais le scénario le plus probable avec un retour sur le bas dudit biseau proche des 1,33. Toutefois, cet objectif pourrait n’être qu’une cible intermédiaire avant une rechute plus marquée ensuite vers le seuil des 1,31.

De notre côté, après un premier bon timing de short le 24 octobre dernier, ma dernière recommandation en date de mardi d’acquérir un second Turbo Put sur la parité semble elle aussi bien partie pour s’avérer juste…Si vous voulez nous rejoindre, c’est par ici.

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire