Eurodisney : squeeze de Bollinger ?

Rédigé le 22 mai 2015 par | Apprendre la Bourse, Big caps, Toutes les analyses Imprimer

Les bandes de Bollinger sont l’un de mes indicateurs favoris pour trader.. Il n’y a en effet pas mieux pour repérer des configurations explosives sur lesquelles de forts mouvements de volatilité sont probables – j’ai d’ailleurs basé ma stratégie dessus. Mais, pour bien comprendre comment elles peuvent vous aider à bien vous positionner sur les marchés, commençons par un peu de théorie :

Comment fonctionnent les bandes de Bollinger ?

Les bandes de Bollinger enveloppent le titre et sa moyenne mobile (traditionnellement à 20 jours) en fonction de sa volatilité. Concrètement, on ajoute ou on retire deux fois l’écart type (« la moyenne des écarts à la moyenne », suivez bien !) entre les cours et la moyenne mobile pour obtenir les bornes supérieure et inférieure. Ainsi, plus le cours du titre sera volatile, plus larges seront les fameuses bandes. Simple non ?

Comment les utiliser ?

On utilise cet indicateur pour un objectif simple : détecter la présence d’une tendance et anticiper la force d’un mouvement. En général, vous êtes confronté à deux grands cas de figure : un cours avec ou sans tendance.

Selon moi, c’est particulièrement dans ce second type de situation que se trouve l’intérêt majeur de l’indicateur. En effet, après une période prolongée de resserrement, en cas de sortie (à la hausse ou à la baisse), l’impulsion qui s’en suit se fait souvent de manière très rapide et violente. C’est principalement comme ça que j’utilise cet outil.

Passons à la pratique !

Fin avril, je vous disais que j’anticipais un sell off sur le DAX, et je vous parlais justement des bandes de bollinger. Mais évidemment, cet outil ne se limite pas qu’aux indices. Les cas d’actions décollant littéralement après avoir connu un important resserrement des bandes de Bollinger sont nombreux ces derniers mois.

Je vais prendre deux valeurs sur lesquelles cela a parfaitement fonctionné (et que j’avais d’ailleurs recommandé en amont à mes abonnés, leur permettant ainsi la réalisation de deux très beaux gains à deux chiffres) : Belvédère (FR0000060873 BVD) et Sequana (FR0011352590 SEQ).

Quel était le point commun entre Sequana sous les 3 € et Belvédère sous les 12 € ? Rien d’autre qu’un important resserrement des bandes de Bollinger en amont.

Eh bien si aujourd’hui je vous parle d’Eurodisney(FR0010540740 EDL) c’est que, comme sur ces deux valeurs, nous sommes en plein « squeeze de Bollinger ». Autrement dit, on est potentiellement au début d’un puissant mouvement d’accélération à suivre.

Regardez ce graphique journalier d’Eurodisney:

eurodisney

Premier constat : la valeur était bloquée depuis plusieurs semaines autour des 1,25 €. Pas étonnant ; une recapitalisation via une OPA de sa maison mère (The Walt Disney Company) est en cours. Cependant, un recours administratif ayant été lancé par le fonds d’investissement Cima (actionnaire à hauteur de près de 1% du capital), autant dire que le dossier est ultra spéculatif.

Je n’ai pas de boule de cristal pour vous dire si cela se finira bien ou mal sur ce dossier. Le prix de l’offre sera-t-il relevé ? Sommes-nous au bord du dépôt de bilan et de la liquidation ? Je n’en sais rien. Ce que je sais par contre, c’est que comme pour les cas de Belvédère ou Sequana, si ce trade est ultra risqué, le potentiel est d’autant plus important.

Depuis quelques jours, une poussée haussière se met en place. Peut-être trop tôt pour s’emballer.

Mais quand on reprend le graphique, on constate que la valeur est pile dans le squeeze des bandes de Bollinger que je recherche.

Que faire, concrètement ?

Techniquement, si dans l’immédiat, la zone des 1,33 € risque d’être délicate (car correspondant à la borne basse d’une importante zone de gap baissier suite à l’annonce de la recapitalisation), le franchissement de ce seuil, au-delà des 1,35 €, pourrait avoir « l’effet boule de neige » recherché… Raison pour laquelle nous sommes d’ailleurs positionnés avec mes abonnés sur un petit trade, particulièrement spéculatif certes, mais, comme toujours en bourse, au potentiel explosif…

Mots clé : - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire