Les crises de la dette publique éclatent : le GOLD est à un plus haut en euro

Rédigé le 5 mai 2010 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Par Vanessa Popineau, pour La Rédaction

« Il y a vraiment quelque chose de pourri dans le royaume de la monnaie fiduciaire. Dernière ânerie en date : le plan de sauvetage de la Grèce prévoit que tout le monde mette au pot… même le Portugal, pays endetté et en déficit. Or depuis que sa note a été dégradée, le Portugal doit emprunter à 5,75% pour sauver la Grèce en lui prêtant à 5%. Vous saisissez l’absurdité de la situation ?« , nous expliquait Simone Wapler dans L’investisseur Or et matières.

Tandis que les inepties et le non-sens règnent sans partage sur la planète finance, l’or mène sa propre barque et navigue sur des flots bien plus prospères. En effet, notre analyste spécialisée du GOLD remarque que « nous assistons à un phénomène spectaculaire, incompris des médias : l’or vit sa propre vie en euro, indépendamment du dollar. Il vit même sa propre vie indépendamment de l’actualité. » Pour preuve, Simone rappelle que « l’or en dollar vient de retrouver son plus haut de l’année à 1 180$, tandis que l’or en euro a pulvérisé son record le 28 avril à plus de 893 euros. » A l’heure où j’écris ces lignes, l’or vient d’inscrire un nouveau record en euro à 901,462 euros ! L’irrésistible élan haussier du métal jaune est loin d’être terminé…

Sébastien Duhamel, qui travaille sur l’analyse technique de l’or aux côtés de Simone, le confirmait cette semaine à ses  lecteurs : « tant que nous restons au-dessus des plus hauts de février 2009 à 1 006$, la tendance reste haussière à moyen terme. (…) Nous privilégions une nouvelle vague haussière dans les prochains mois, avec les plus hauts historiques à 1 226$ pour cible au minimum. » Néanmoins, notre analyste pressent malgré tout une prochaine correction à court terme sur un niveau bien particulier. Vous devrez alors en profiter pour vous renforcer… après il sera peut-être trop tard.

Dans un tout autre registre, j’aimerais rebondir sur le billet publié le 30 avril dernier intitulé Le temps, c’est de l’argent.

Vous avez été très nombreux à réagir à l’e-mail de David M. — Je lis actuellement toutes vos remarques, et nous les publierons dans un prochain BdT ! A suivre donc dans les jours prochains… d’ici là n’hésitez pas à nous écrire à la-redaction@publications-agora.fr.

Mots clé : - -

2 commentaires pour “Les crises de la dette publique éclatent : le GOLD est à un plus haut en euro”

  1. il y a un paradoxe chez de nombreux lecteurs, ils viennent chercher des recommandations, et certains font des pertes…tout d’abord, faire des pertes est obligatoire, ce qu’il faut c’est faire plus de profits que de pertes 🙂 une porte ouverte enfoncée je l’accorde mais comme c’est toujours le même sujet 🙂 suivre les analyses c’est d’abord faire ses devoirs comme le dit Paul Dontigny (un contrarien québecois) ! ensuite, il faut faire sa propre analyse parce que le marché bouge en permanence…exemple, il y a eu un beau trade bear ces derniers jours mais il fallait mieux sortir hier car le discours de Jean-Claude Trichet ayant lieu aujourd’hui, un rebond technique était envisagé !

  2. […] je vous le disais dans mon précédent Billet, vous avez été très nombreux à réagir à l'e-mail de notre lecteur David M. Aujourd'hui, il […]

Laissez un commentaire