Euro-dollar : un triangle symétrique sous haute surveillance

Rédigé le 31 juillet 2018 par | EUR/USD, Matières Premières, OR / GOLD, Taux & Devises Imprimer

Cela ne vous a certainement pas échappé : la microéconomie, c’est-à-dire les résultats des entreprises, accapare actuellement l’esprit des opérateurs. Ils surveillent notamment de près les fameux « Gafam », grands moteurs de la hausse des indices américains de ces derniers mois, mais qui au vu de l’impressionnant décrochage de Facebook (US30303M1027-FB) la semaine dernière commencent à susciter des doutes.

Apple (US0378331005-AAPL) puis Tesla (US88160R1014-TSLA) seront particulièrement suivis ce soir et demain, mais il se pourrait bien que la macroéconomie ne soit bientôt plus à réduire à la portion congrue.

Quelques indicateurs seront en effet à surveiller, comme les dépenses et revenus des ménages américains tout à l’heure ou encore l’ISM manufacturier demain. Je pense toutefois que le marché accordera davantage d’importance au compte-rendu de la FED demain soir et plus encore aux chiffres mensuels de l’emploi américain vendredi. L’un et l’autre sont en tout cas susceptibles de faire bouger les lignes, en particulier sur deux actifs que je surveille de près en ce moment : l’euro-dollar (EURUSD) et l’or.

L’euro-dollar bientôt en mode « ressort » ?

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Sur l’euro-dollar, nous avons une figure de compression assez nette, de type triangle symétrique (visible en bleu clair + flèches de couleur), et c’est un type de structure que j’affectionne. En effet, avec une volatilité très comprimée en son sein, il y a fort à parier que le mouvement de sortie sera très impulsif.

Afin de mieux illustrer mon propos, pensez à un ressort : plus il est comprimé et compressé, plus la force dégagée est importante une fois qu’il est relâché.

C’est peu ou prou la même chose en Bourse, où plus un actif passe de temps et «  réfléchit » dans une phase de faible volatilité, plus le mouvement est marqué une fois qu’il sort de ladite phase.

Il est bien sûr difficile de dire si le principal catalyseur sera le compte-rendu de la FED demain ou les chiffres de l’emploi, mais je pense que l’un de ces deux rendez-vous pourrait conduire à un rebond de l’EURUSD.

L’or évolue aussi dans une configuration propice à un rebond

Par voie de conséquence, je regarde aussi l’or :

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Pour commencer, je trouve que le métal précieux a relativement bien encaissé la nouvelle poussée des taux longs américains. Surtout que d’un point de vue historique, la tendance à la remontée des rendements obligataires (le « TNote » est remonté sur les 3% en fin de semaine dernière) n’a jamais été bonne pour l’or.

Techniquement parlant, on constate ensuite qu’une divergence haussière est actuellement en formation sur les cours. Comme on le voit sur le RSI (partie basse), les cours touchent de nouveaux plus bas alors que dans le même temps l’indicateur commence à prendre une pente inverse et à légèrement remonter (les flèches pointillées noires).

C’est là aussi un type de configuration que j’apprécie dans mon service SMS Cash Alerte et qui fonctionne assez bien, comme nous en avons encore eu la preuve avec Michelin (FR0000121261-ML) le 13 juillet (nous avions alors soldé nos call à +30% à la mi-juillet sur le géant clermontois des pneumatiques).

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Pour en revenir à l’or, et même si le rebond tarde quelque peu à se matérialiser, il n’en demeure pas moins que la situation de divergence reste active.

Comme avec la parité EURUSD, qui évolue dans une structure potentiellement explosive et que je surveille elle aussi comme le lait sur le feu à l’approche de la trêve estivale…

Une saison des trimestriels à risque ?

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Mots clé : - -

Laissez un commentaire