Êtes-vous un investisseur attentif ?

Rédigé le 16 juillet 2014 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Par Sylvain Frochaux directeur de la recherche chez Straight from The Lab

Êtes-vous un investisseur attentif ? Entre la plage, la coupe du monde de football et mille autres choses, l’été est une période propice aux sautes d’attention pour l’investisseur. Heureusement, les universitaires – qui ne prennent pas de vacances – ont évalué les conséquences financières de l’inattention boursière. Elles ne sont pas toutes négatives.

Alors, attentif ou pas ?

Si vous êtes un lecteur régulier de ces colonnes, je ne doute pas que vous appartenez à la première catégorie. Mais procédons à un petit test, si vous le voulez bien ; un test basé sur la recherche académique en finance, bien sûr.

Question : Durant les matches de l’équipe de France lors de la coupe du monde qui vient de se terminer, avez-vous réalisé des transactions ?

Si vous avez tous répondu oui, sachez que… 55% d’entre vous auront menti.

Comment je le sais ? C’est l’une des conclusions d’une étude* de la banque centrale hollandaise consacrée à l’attention des investisseurs pendant la coupe du monde 2010. Pendant qu’une équipe nationale joue dans un tel tournoi, le nombre de transactions chute en moyenne de 45% sur le marché actions du pays en question. Les volumes, eux, reculent de 55%. Et vous pouvez encore ajouter 5% lorsqu’un but est marqué. Conclusion : adieu les opportunités de trading qui se manifestent pendant les matches.

Bien sûr, décalage horaire oblige, tous les matches de la coupe du monde brésilienne ont eu lieu après la fermeture de la Bourse de Paris, mais les marchés américains étaient toujours ouverts et l’équipe des Etats-Unis a d’ailleurs fait honneur à son statut d’outsider.

Toujours attentif ? Poursuivons le test.

Question : Lorsque vous sélectionnez un titre, vous basez-vous sur les listes du genre « top 10 » des meilleures performances de la séance ?

Là encore, si vous répondez massivement « non », soit beaucoup d’entre vous sont dans le déni, soit ils n’investissent pas à Shanghai.

Car c’est bien sur le Shanghai Stock Exchange qu’a été menée une autre étude* démontrant que les investisseurs sont davantage attirés par les actions apparaissant sur des listes de ce type. Il suffirait qu’un titre réalise l’une des dix meilleures performances de la journée pour que les investisseurs (souvent des particuliers, pour ne pas dire des amateurs) se ruent dessus dès le lendemain. La preuve que l’attention de l’investisseur est là aussi détournée, ce qui devrait aussi se vérifier sur d’autres marchés actions.

Bon, assez joué, maintenant que vous savez si vous êtes réellement attentif ou non, passons à l’étude académique* que j’ai choisie pour vous aujourd’hui. Intitulée quelque chose comme « La forêt qui cache les arbres », elle s’intéresse aux conséquences des variations de l’attention des investisseurs sur leur sélection de titres, dans la stratégie dite de « pair trading ».

———– L’INVESTISSEMENT SCIENTIFIQUE ———–

Votre instinct saura-t-il anticiper le prochain krach ? Que disent vos émotions sur l’évolution du CAC 40 ? Votre portefeuille bénéficie-t-il d’un money management précis ?

Votre capital, durement gagné, mérite une stratégie scientifiquement robuste.

Mettez donc un terme à l’aléatoire ! Notre approche exclusivement scientifique à l’investissement vous aidera dans ce sens.

Cliquez ici pour la découvrir.

——————————————————–

Egalement appelé « arbitrage de valeur relative »,  le « pair trading » consiste à investir dans deux actions fortement corrélées entre elles historiquement, lorsque l’une d’entre elles s’écarte subitement de cette corrélation (et évolue donc différemment de l’autre). L’opportunité de trading est d’anticiper alors un retour vers cette corrélation historique.

Cette recherche de l’université de Mannheim, en Allemagne, démontre donc tout l’impact des sautes d’attention sur les performances boursières. Un impact qui n’est pas forcément négatif, d’ailleurs.

Après avoir analysé cinquante ans de données sur les marchés américains et sur huit des principaux marchés actions du globe, les deux chercheurs ont voulu tester comment la dynamique de l’attention des investisseurs affectait réellement le prix d’actions fortement corrélées entre elles. Cela a donné des résultats parfois étonnants.

Par exemple, lorsqu’un investisseur réalise une telle opération lors d’une journée dite à « forte distraction », la performance moyenne sur le mois qui suit est deux fois plus élevée que si elle avait été réalisée lors d’une journée dite à « faible distraction ».

Pour poursuivre la métaphore footballistique, cela signifie que lorsque deux équipes sont très proches au départ et que l’une diverge nettement par rapport à l’autre, il est très probable qu’à terme, l’écart les séparant se réduira nettement. Conclusion : il est fort à parier que le prochain match entre le Brésil et l’Allemagne ne se conclura pas sur un score fleuve de 7 à 1, mais débouchera probablement sur un résultat plus serré.

Sur le marché actions, où l’on peut observer chaque jour des remakes de Brésil-Allemagne, le retour vers la moyenne crée effec tivement de véritables opportunités.

*  Les études mentionnées dans cet article, et bien d’autres encore, peuvent être consultées en vous enregistrant sur notre page spéciale “Agora”.

 

Mots clé :

sylvainfrochaux
sylvainfrochaux
Directeur de la recherche chez Straight from The Lab

Sylvain Frochaux est le directeur de la recherche chez Straight from The Labet fondateur de Solution ORION© (https://ra113.infusionsoft.com/go/so/Agora/). Il est surnommé par ces pairs le « Japonais blanc » de la finance, en raison de son caractère jusqu’au-boutiste et de son parcours de vie.

Après des études brillantes à HEC Lausanne (où il finit premier de sa volée, avec notamment une thèse de master en économétrie financière), il se dirige vers le Japon pour y effectuer son doctorat. De retour en Suisse, il devient responsable de l’analyse financière et de la recherche académique pour le quotidien financier L’Agefi.

En 2009, il quitte le journalisme pour créer le groupe Straight from The Lab (https://ra113.infusionsoft.com/go/sftl/Agora/) qui a pour objectif de rendre accessible, aux investisseurs privés, les dernières recherches en finance. En 2013, après trois ans de recherche, il lance avec son équipe le service Solution ORION© (https://ra113.infusionsoft.com/go/so/Agora/), une solution d’investissement basée exclusivement sur l’analyse scientifique des marchés. Unique en son genre, cette stratégie fournit aux investisseurs un portefeuille clé en main, avec une garantie de performance (minimum 50% en cinq ans).

Toutes les études mentionnées dans les articles signés par Sylvain Frochaux peuvent être consultées en vous enregistrant sur la page commune des Publications Agora et de Solution ORION© (https://ra113.infusionsoft.com/go/so-agora/Agora/).

Laissez un commentaire