Êtes-vous de mèche avec les cours ?

Rédigé le 20 mars 2009 par | Autres indices Imprimer

Cher trader,

Pour parfaire votre propre méthode de trading, en tant que trader, expérimenté ou non, vous devez constamment adopter l’attitude d’un chercheur ou d’un explorateur. Ceci est d’autant plus évident lorsque vous essuyez une perte, ou une série de pertes dans vos opérations. Un retour sur la planche de travail s’avère alors plus que nécessaire, voire obligatoire, pour comprendre et corriger les erreurs commises.

Cette démarche est souvent l’occasion de vous pencher sur une nouvelle approche, ou de tester de nouveaux outils, qui vous permettraient de vous améliorer. Donc aujourd’hui, ajoutons à votre boîte à outils un chandelier japonais très caractéristique : le chandelier à longue mèche, dont l’exploitation vous sera très bénéfique.

◊ Le chandelier à longue mèche Les chandeliers à longue mèche, il y en a de plusieurs sortes. Mais il y en a deux qui nous intéressent aujourd’hui : – le « Marteau », qui se dessine sur le bas d’un mouvement de baisse ; – et « l’Etoile filante » qui se dessine sur le haut des mouvements haussiers. Ces deux chandeliers ont la particularité d’avoir une mèche deux à trois fois plus grande que le corps (plein) du chandelier. Si j’ai parlé plus haut de chandelier à longue mèche, c’est que j’accorde plus d’importance à la forme du chandelier, qu’au nom lui-même. Car, tous les chandeliers à longue mèche montrent, qu’à un moment donné, le camp des dominés (acheteurs ou vendeurs selon le sens du mouvement en cours) lance une violente contre-attaque contre leurs adversaires pour stopper l’agression dont ils font l’objet.

La charge (contre-attaque) est souvent si soudaine et si violente, que les agresseurs en sont marqués psychologiquement et cessent leur domination. Ce genre de charge peut se produire n’importe où. Mais lorsqu’elle se produit au-dessus ou proche d’un niveau de support ou de résistance, la probabilité que le mouvement en cours s’inverse est très élevée. Car, proche des niveaux de supports et de résistances, le camp des dominés trouve le soutien et le renfort de nouvelles troupes — ceux qui défendent déjà le niveau vers lequel les cours se rapprochent. Voilà pour la métaphore. Voyons à présent comment intervenir et exploiter ce type de configuration graphique.

◊ Premièrement : détectez les niveaux les plus forts Identifier les niveaux qui sont solides, et qui ont peu de chance d’être rompus au premier test. Ce sont les niveaux moyen terme, les niveaux sur lesquels il y a eu de forts volumes de transactions, ou encore les niveaux qui ont déjà stoppé les cours violemment dans le passé.

Tous ces niveaux sont généralement des endroits très intéressants à exploiter lorsque des chandeliers avec de longue mèche se dessinent.

◊ Deuxièmement : utilisez votre indicateur préféré Appuyer votre analyse de la configuration graphique en utilisant un indicateur technique que vous maîtrisez bien ; le MACD par exemple.

Pour le MACD, regardez si l’indicateur montre des signes de faiblesse lorsque les cours approchent du niveau, ou s’il y a une divergence en formation. Pour les oscillateurs, si l’indicateur est déjà arrivé en zone de survente, ou de surachat, lorsque les cours approchent d’un niveau.

◊ Troisièmement : attendez un peu et… entrez en jeu ! Attendez la réaction des cours. Si vous voyez se dessiner un chandelier avec une longue mèche proche ou sur le niveau, préparez-vous à intervenir. Pour ma part, j’interviens huit fois sur 10 le lendemain. Et notamment quand je recommande des warrants, dans mon service. Plus l’ouverture le lendemain se fera loin au-dessus (en cas de retournement haussier), ou loin en-dessous (en cas de retournement baissier) du cours de clôture de la veille, plus le signal de retournement sera fort. [Ndlr : Et comme vous le savez, à ce moment, les cours accélèrent et quand vous êtes positionné sur un warrant, l’effet de levier est énorme. C’est un moment idéal pour faire des gains à deux chiffres, rapidement. Si vous voulez appliquez vous aussi cette stratégie, lisez notre rapport spécial]

En principe, les cours ne devraient pas repasser au-dessus (ou en dessous) du plus haut (ou plus bas) de la séance de la veille ; c’est-à-dire l’extrémité de la longue mèche. Prenez également en compte que la clôture du lendemain devra se faire à la hausse (pour un retournement haussier), ou la baisse (pour un retournement à la baisse), par rapport à la clôture du chandelier à longue mèche. Lorsque ces conditions sont réunies, la probabilité de réussite de votre trade sera d’autant plus élevée.

Mèches de retournement du CAC 40

Bons trades !

Mots clé : - - - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire