Les derniers indicateurs US indiquent une récession et une bulle immobilière

Rédigé le 26 octobre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Nous n’accorderons pas une valeur « alarmante » à la chute de 11,5% des ventes de logements neufs (données « CVS », corrigées des variations saisonnières) aux États-Unis en septembre – à 468 000 en rythme annualisé contre 550 000 attendu – car ces chiffres sont sujets à des « redressements » statistiques parfois spectaculaires d’un mois sur l’autre. D’autant plus que les reventes de logements anciens ont grimpé dans le même temps de 4,7% à 5,55 M.

Mais comme nous pouvons l’observer, la ratio ventes d’ancien/ventes de neuf est en train de franchir allègrement la barre des 90% alors que dans une économie en croissance, le ratio tend vers les 80% (comme de 2005 à 2007). Comment justifier alors la hausse des prix immobiliers depuis 1 an ? Il n’y a pas de pénurie de logements dans l’absolu… sauf pour ceux qui n’ont plus les moyens d’accéder au statut de propriétaire. Il y a donc surtout pénurie de logements « abordables ».

Si la loi de l’offre et de la demande n’était pas faussée par la planche à billet, les prix devraient baisser… or ils montent, ou, au pire, se stabilisent. Il s’agit donc bel et bien d’une bulle immobilière et qui prospère à contre courant des derniers indicateurs d’activité, comme celui de la FED de Dallas qui replonge de 6,5, vers -12,7 en octobre (11ème mois consécutif de contraction).

Alors bien sûr, le Texas est frappé de plein fouet par l’éclatement de la bulle du shale oil et du gaz de schistes… mais l’immobilier, lui, ne « décroche pas », ou pas encore. C’est bien la preuve qu’il fait partie intégrante de la mécanique d’appréciation inexorable des actifs financiarisés en régime de surabondance de liquidités, en contradiction totale avec les grandes tendance économiques sous-jacentes sur le sol américain.

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire