Le PMI de Chicago, analysé en détails, est consternant

Rédigé le 1 décembre 2015 par | Statistiques et données macro, Toutes les analyses Imprimer

La FED qui se dit data dependent ne peut plus guère justifier une hausse de taux le 16 décembre, sinon en s’arc-boutant sur des chiffres officiels du Département du Travail traduisant un plein emploi que tout le monde sait totalement fictif.

La « composante emploi » de l’indice PMI de Chicago progresse effectivement de +1 point à 50,6… mais c’est bien la seule et on se demande vraiment par quel miracle lorsque l’on constate une chute de 7,5 point du PMI à 48,7 (contre -1,2 à 55 anticipé), et c’est encore le recul le moins pire puisque le sous-indice de la production dévisse de 12,5 à 50,9 et celui des nouvelles commandes plonge de 15,3 à 44,1.

Alors bien sûr, s’agissant de l’emploi, il y a le biais saisonnier des recrutements temporaires de la période qui s’étend de Thanksgiving à Noël… mais cela ne fait pas une tendance.

Pas grave, la FED n’a plus que ça, alors elle va s’y accrocher… au moins jusqu’à vendredi !

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire