Etats-Unis : il devient plus facile de trouver du chômage que du boulot

Rédigé le 16 juin 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Nouvelle déception concernant le marché du travail américain avec une hausse de +13 000 des inscriptions hebdomadaires au chômage. Ce qui porte le total à 277 000.

Rien d’alarmant d’un point de vue algébrique. Tant que les inscriptions restent inférieures à 300 000, nous restons dans de basses eaux.

Mais il faut recouper les chiffres du moins de juin avec les statistiques de suppressions d’emplois et il s’avère qu’elles sont en hausse de +25% par rapport au mois d’avril tandis que les chiffres de créations d’entreprises unipersonnelles (statut d’artisan et de prestataire de service) ralentit également.

Ce sont tous ces petits signaux négatifs qui plombent le sentiment des Américains et qui les rendent si réceptifs à l’une des principales promesses de Donald Trump : « Personne ne sait mieux que moi comment remettre l’Amérique au travail, aucun Président ne pourrait créer plus d’emplois que moi ».

Cela parle effectivement aux 60 millions de ses concitoyens qui pourraient travailler (même pour un mi-temps, cela suffit à arrondir une retraite) et qui ne cherchent même plus de boulot.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire