Etats-Unis et Chine : attention à la muraille de Gundlach

Rédigé le 23 janvier 2018 par | Taux & Devises, Toutes les analyses Imprimer

Situations paradoxales mais similaires aux Etats-Unis et en Chine. En effet, nous assistons à une poursuite de rally haussier, sur fond de tension des taux courts et longs.

Gare à la muraille de Gundlach !

Le 10 ans américain a franchi allègrement la barre des 2,63% . Le 10 ans chinois, quant à lui, pulvérise la barre des 4% (à 4,06%, soit +150 points de base en 1 an). Et cela malgré les injections massives de crédit via tous les canaux techniques à la disposition de Pékin en 2017. Serions-nous face à la muraille de Gundlach ? Vous savez, cet économiste qui anticipe le pire au-delà du zénith de mars 2017.

Les rendements du 10 Us et du 10 ans chinois ont explosé à la hausse depuis août dernier

Des marchés stupéfiants

La progression de la Bourse de Shanghai était impressionnante au cours de la première quinzaine de janvier. Elle devient stupéfiante avec 16 séances de hausse sur 17 depuis le 29 décembre dernier. L’indice SSE vient de franchir ce lundi 22 janvier, le cap des 3 500 points, pulvérisant le record des 3 450 de la mi-novembre 2017.

Aux Etats-Unis, la séance des trois sorcières de vendredi dernier a fourni aux indices US le carburant pour achever en beauté (et sur un nouveau florilège de records absolus) un mois de progression quasi ininterrompue. Certes, le Dow Jones a fait une petite pause vendredi, mais les autres indices ont poursuivi sur de nouveaux records.

Pour mémoire, le CAC40 et l’Euro-Stoxx50 semblent stagner dans l’intervalle (+2% sur un mois). Mais ne vous y trompez pas : l’investisseur américain engrange +4% de plus-value sur l’euro en 1 mois. Et avec les 2% de hausse des indices européens, il gagne en réalité +6% ! Le compte est bon, la performance US/Europe est similaire.

Même le shutdown n’arrête pas les marchés

Et même le shutdown du gouvernement (fermeture partielle des administrations fédérales) n’y a rien fait. Rien de rien. Les indices ont continué leur hausse, quasi imperturbables.

Le suspense aura été de courte durée, car le gouvernement a signé hier un accord pour prolonger le financement des services fédéraux moyennant l’obligation pour les républicains de rouvrir la discussion sur les jeunes migrants clandestins.

A suivre… car le débat est reporté au mois prochain !

Partager cet article

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire