Et si le secteur immobilier se mettait également à ralentir ?

Rédigé le 29 septembre 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Tiens, la première fausse note de la journée !

Après une révision en hausse de +1,1% à +1,4% de la croissance américaine au T2 (la dernière et peut-être définitive après la minoration de fin août) voilà que les promesses de ventes de logements neuf (les pré-réservations) ont chuté de 111,2 vers 108,5 au mois d’août.

C’est leur plus bas niveau depuis janvier… Ce qui fait basculer la tendance sur 12 mois en territoire négatif : cela reste symbolique avec une baisse de 0,2%… mais cela pourrait s’expliquer par l’inadéquation entre les logements offerts et la solvabilité des acheteurs potentiels.

Rassurez, le haut de gamme continue de très bien se vendre… les riches n’ont pas de problèmes d’argent !

NB, en Chine, l’homme le plus riche du pays exprime publiquement – donc avec l’autorisation de Pékin – ses craintes au sujet de la formation d’une bulle immobilière en Chine… Mais il ferait bien de s’intéresser également à l’appétit de certains de ses riches concitoyens pour l’immobilier US.

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire