Et si le bon argument pour la FED résidait dans les chiffres de l’immobilier américain ?

Rédigé le 17 septembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Le secteur immobilier américain continue d’émettre des signaux contradictoires avec une baisse de 3% des mises en chantier (à 1,13 M d’unités au mois d’août) mais une hausse de 3,5% des  permis de construire (à 1,17 M après une chute de 15,5% en juillet).

Même si les prix plafonnent, même si la base de clientèle se rétrécit avec des acheteurs de plus en plus riches, l’indice NAHB (National Association of Home Builders) du moral des promoteurs immobiliers a battu un nouveau record décennal à 62 en septembre contre 61 en août.

La FED dispose là d’un solide argument pour justifier une normalisation de sa politique monétaire.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire