Et la BCE tua le stock picking…

Rédigé le 10 mars 2015 par | Autres indices, Cac 40, Toutes les analyses Imprimer

La gestion indicielle continue de monter en puissance… non, le terme est trop faible :  la gestion spéculative court-termiste explose en un quadruplement du volume d’achat d’ETF (des paniers d’actions reproduisant des indices boursiers) des indices européens au mois de février 2015 par rapport à février 2014 (qui détenait déjà un record de volumes).

Rush également sans précédent sur les ETF dédiés aux dettes high yield d’entreprises (les gérants achètent du risque et ramassent n’importe quelle junk bond par ces trackers qui ramassent du papier tel de gigantesques râteaux attrapant tout ce qui traine).

Aucune discrimination… c’est de la gestion quantitative pure, du « presse bouton », de la bourse à la pelleteuse. Le mythe du stock picking, de la gestion raisonnée et sélective d’actions, est définitivement noyé sous les 60MdsE de liquidités de la BCE.

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire