Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Entre deux nouvelles, le marché choisit celle qui peut prétexter une hausse

Rédigé le 15 juillet 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Pour mieux comprendre comment les marchés fonctionnent, retour sur le fil des événements. Vers minuit, le carnage de Nice commence à monopoliser les médias et les réseaux sociaux.

Entre deux nouvelles, le marché choisit toujours celle qui peut prétexter une hausse.

Le CAC40 perd rapidement 40 points sur les plateformes de cotation électroniques, le Dow Jones 80 points, le DAX 50 points. Les opérateurs accusent le coup, la situation géopolitique au Moyen-Orient revient en tête des préoccupations. Mais vers 3h du matin, le PIB chinois est publié et les indices boursiers effacent en quelques instant leurs pertes post-attentat pour repasser positifs.

Pour de solides motifs n’en doutons pas : le PIB attendu en repli ressort inchangé à +6,7%, la production industrielle remonte à +6,2%, les prêts bancaires en hausse de +14,3% sur 12 mois (après la ruée d’avril sur l’immobilier suite au changement de la fiscalité sur les transactions).

Ce dernier chiffre est le seul qui soit à peu près crédible : le rebond de la croissance est une pure fable alors que les importations de biens, matières premières et énergie se sont fortement contractés au cours des 3 derniers mois, tandis que les exportations s’effondraient de -8,8% en juin.

Peut-être s’agit-il d’une manière très « chinoise » de traduire statistiquement une croissance négative en hausse du PIB ?

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire