ENGIE – Where will it lead us from here?

Rédigé le 25 septembre 2015 par | Big caps, Toutes les analyses Imprimer

Angie, Angie When will those clouds all disappear?

Vendre au son du violon et acheter au son de la guitare ! Allez, lâchons-nous en cette fin de semaine, et attaquons-nous à ANGIE – non, pardon, ENGIE, l’ex-GDF-Suez (mais que voulez-vous, chez moi ce nouveau nom déclenche toujours un souvenir de la chanson des Stones).

Vendre au son du violon, c’est ce que je vous proposais fin janvier 2015 (flèche rouge).

le cours engie ex-edf hebdomadaire au 24 septembre 2015

Je concluais mon analyse de l’époque par une anticipation baissière avec un objectif à 16 € (marqué par le segment bleu). L’objectif a été atteint il y a quelques jours, et a même été maintenant dépassé. Si vous m’avez suivi, vous avez empoché une belle plus-value de 20%.

Depuis GDF-Suez a dans l’intermédiaire été rebaptisée ENGIE – I still love you baby (pardon , je voulais dire : FR0010208488). Et il ne vous à pas échappé que le marché danse à présent au son du canon. Branchons les amplis, et voyons si c’est le moment d’acheter.

Mais voyez-vous, acheter au son du canon ou vendre au son du violon ne peut se faire qu’avec une stratégie bien précise, sur des niveaux ciblés, avec un signal clair et surtout une gestion du risque draconienne.

Et c’est bien ce que je vous propose aujourd’hui.

En reprenant un graphe en vue hebdomadaire identique à celui de Janvier dernier, vous voyez qu’ENGIE You can’t say we’re satisfied est retombée sur un double support graphique :

Les prix se trouvent maintenant à la conjonction de ces deux supports (marquée par le rectangle rouge) qui forment donc un point d’appui potentiel pour rentrer à l’achat.

L’indicateur de momentum (Stochastique Momentum Index) est toujours baissier mais extrêmement survendu. Pour passer à l’achat sur la valeur sur un support graphique — qui pour l’instant n’est que potentiel –, il faut impérativement qu’un signal technique haussier intervienne dans la zone du double support graphique.

Et vous connaissez le principe : si les prix doivent rebondir sur le support hebdomadaire, il faut qu’un premier signal haussier se manifeste en vue journalière. Et c’est ce signal que nous devons rechercher et guetter.

Quel signal en daily ?

Eh bien c’est la MACD (avec les paramètres [9 19 6]) qui nous donnera le timing. Souvenez-vous  que la MACD est un indicateur de tendance, j’attends donc un signal de changement de tendance pour prendre position dans la zone du support hebdomadaire. Il devra intervenir entre 14 et 14,5 €.

le cours engie ex-edf journalier au 24 septembre 2015

Si ce signal se déclenche, il s’accompagnera en plus d’une divergence haussière (doubles segments verts) qui viendra le renforcer.

Une fois le rebond attesté, quel(s) objectifs peut-on viser ?

Le graphe en vue journalière permet de décomposer précisément les niveaux de support / résistance sur lesquels les prix réagissent.

Le premier objectif sera donc à 16 € (premier segment horizontal vert), soit un potentiel d’environ 10%.

Si ce niveau est atteint, je ne solderai que 1/3 de la position pour jouer l’objectif des 18 € (deuxième tiers) et finalement déboucler ma position autour des 20 €.

Mais tout cela, c’est un plan de trade théorique. Les conditions de marché étant  actuellement particulièrement difficiles, il faudra voir comment le vent tourne au moment où Engie atteindra les 16 € afin d’updater ce plan de trade si nécessaire. Je ferai à ce moment-là une mise à jour de cette analyse.

Je ne vous cache pas que ce genre de valeurs disposant d’une excellente visibilité sur ses résultats et procurant un chouette albumactuellement un rendement de plus de 6%, se fait plutôt rare en ce moment. Si le signal est validé, alors j’essayerai de la garder en fond de portefeuille, voire, de renforcer la ligne si de nouveaux signaux apparaissent en cours de route.

Allez, bons trades !

You can’t say we never tried

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire