Enfin l’éclatement de la bulle immobilière au Canada

Rédigé le 15 février 2018 par | Toutes les analyses Imprimer

CanadaDe nombreuses statistiques ont été publiées en Amérique du Nord ce jeudi. Et l’une d’entre elles retient particulièrement mon attention : cela se passe au Canada, et c’est brutal !

La plongée des reventes de maisons

Les reventes de maisons existantes ont plongé de -14,5% en janvier, et de -27% à Toronto, devenue comme Vancouver une ville chinoise au fil des ans. Ce sont eux qui font la pluie et le beau temps dans l’immobilier. Ils sont les seuls acheteurs aux niveaux de prix –doublés en 5 ans – que l’on observe au nord des Grands Lacs.

De fortes disparités dans le prix de l’immobilier : le retournement à la baisse n’est pas loin

Mais les prix s’assagissent à peine. En effet, ils affichent +2,3% sur les 12 derniers mois. Cela masque de spectaculaires disparités, avec par exemple -4,4% à Toronto mais +18,1% à Vancouver !

Quand le marché se fragmente à ce point, lorsque les prix gravitent à des niveaux intouchables pour 99% des acheteurs locaux, c’est que le retournement à la baisse n’est plus très loin.

Des bulles, il y en a partout… et elles gagnent même l’immobilier au Canada !

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire