L’Euronext CDP Environnement France EW, encore un nouvel indice à la Bourse de Paris !

Rédigé le 25 septembre 2018 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Une plante verte poussant dans un pot avec un fond de pièces d'argentVous connaissez bien sûr le CAC40, sans doute le CAC Small et peut-être le CAC PME… Il va maintenant falloir vous habituer à un autre indice : l’Euronext CDP Environnement France EW.

Derrière cet intitulé quelque peu nébuleux se cache un indice qui regroupe les grandes entreprises françaises les plus respectueuses de l’environnement. Déforestation, gestion de l’eau, politique de lutte contre le réchauffement climatique… Tels sont les principaux critères retenus par les initiateurs de cet indice, en l’occurrence l’ONG CDP et la banque d’affaires américaine Goldman Sachs. Curieux attelage, mais passons.

A l’ONG le soin de réaliser une enquête annuelle puis de délivrer des notes aux entreprises, à Euronext celui de créer cet indice, et charge à Goldman Sachs de l’utiliser pour développer des produits structurés autour de cette thématique.

L’Euronext CDP Environnement France EW rassemblera les 40 sociétés les plus impliquées en termes de développement durable parmi celles du SBF120, sachant qu’il faudra avoir au moins un « A » dans l’un des trois critères retenus pour pouvoir l’intégrer.

D’ores et déjà, L’Oréal, Danone, Essilor, Atos, Kering ou encore Sanofi peuvent prétendre à y appartenir. Je me demande cependant pourquoi les small et mid caps en seront absentes, comme si elles n’avaient pas elles aussi de responsabilités en matière de protection de l’environnement… Surtout qu’il est relativement faisable de jauger l’impact écologique de ces petites et moyennes sociétés souvent beaucoup moins présentes l’international.

On ne parle que très rarement des indices autres que le CAC40

On peut aussi s’interroger sur ce qui va se passer en matière de communication autour de cet indice. Très honnêtement, pour participer à de nombreuses émissions télévisées, je n’ai pas le souvenir que l’on parle d’autres indices que du CAC40, ou éventuellement le CAC Small quand j’évoque par exemple la sous-performance actuelle des petites capitalisations.

Pour la petite histoire, sachez par ailleurs qu’il existe un indice européen dédié aux entreprises familiales, l’Euronext Family Business, qui est destiné à mettre en valeur les performances de 90 entreprises familiales cotées sur Euronext… De lui non plus, personne ne parle jamais, et personne n’en connaît les performances pour la simple raison qu’il n’intéresse pas grand monde.

Alors bien sûr, les spécialistes des entreprises familiales vous rétorqueront que ces sociétés surperforment en Bourse, tout comme les spécialistes du développement durable estimeront que les sociétés les plus respectueuses de l’environnement sont dans la même situation. Un effort de pédagogie me semble cependant nécessaire voire indispensable pour que les gérants et les investisseurs comprennent bien le fonctionnement des indices les plus confidentiels. Pour communiquer sur ce nouveau véhicule, sur ses performances, sur sa composition, mais aussi le faire vivre avec des entrées et des sorties…

Sans cela, je crains que nous aurons une fois de plus affaire à un produit qui ne sert strictement à rien. Sauf peut-être à faire le buzz dans certains dîners mondains durant lesquels il est bien vu de faire jouer la fibre écologique tout en faisant vrombir sa Ferrari dans les rues de la capitale.

Airbus face à un improbable chantage à l’huile de palme

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias, conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management, responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance, consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Mots clé : - - - - -

Laissez un commentaire