En direct du CBOE : que font les plus gros traders ?

Rédigé le 24 mars 2011 par | Apprendre la Bourse, Big caps Imprimer

Je suis à Chicago et je viens de passer quelques jours avec les traders institutionnels qui prennent les plus grosses positions sur le pit du CBOE — la Bourse des options. (Ne vous inquiétez pas, je reviens sur Paris pour ma conférence du 30 mars : vous pouvez encore vous y inscrire en cliquant ici.)

Je vous avais déjà fait part dans des précédents articles de cette expérience unique que d’être au coeur de cette Bourse avec les meilleurs traders et market makers de la planète. Avec les derniers événements au Japon, l’ambiance est au beau fixe contrairement à ce que beaucoup pourraient penser…

Je vous donne donc, en exclusivité, les dernières positions prises par les « GROS TRADERS ».

◊ Ils vendent le secteur des marchés émergents

Graphique: ETF iShares MSCI Emerging MarketsPour agrandir le graphique, cliquez dessus

L’activité sur les Calls a été très forte ces derniers jours sur l’ETF iShares MSCI Emerging Markets (EEM), montrant des ventes importantes. L’ETF des marchés émergents est en effet calé dans un range 44,50$/48,50$. Il vient tout juste de passer sous son plus bas du range la semaine dernière à 44,25$, son niveau le plus bas depuis septembre.

Dans la foulée 10 000 Calls ont été vendus sur juillet alors qu’il n’y avait pas d’intérêt vendeur auparavant, ceci représente environ 46 millions de dollars de couverture.

Quelques secondes plus tard un hedge sur 500 000 titres EEM ! Et ça continue…

◊ Ils prennent leurs bénéfices sur le secteur industriel

Graphique: XLI (ETF des valeurs industrielles) Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Les valeurs industrielles ont été les plus fortes du marché depuis cet été (comme cela est souvent le cas en cette période de reprise, comme je vous l’avais dit début mars).

Seulement maintenant, ils commencent à liquider certaines positions afin de réaliser des bénéfices. L’intérêt vendeur s’est confirmé récemment sur 31 000 contrats juin XLI (ETF des valeurs industrielles), ce qui représente environ 112 millions de dollars de protection avec un ratio de 90 contre 1 en faveur de la baisse.

Comme vous pouvez le constater graphiquement, après avoir grimpé toute l’année précédente, le XLI fait récemment des points bas de plus en plus bas et des points hauts… de plus en plus bas également, signe de faiblesse du secteur à court terme.

_______________________Pour vous aider dans vos trades________________________

Jérôme Revillier, spécialiste du Forex, vous a concocté une vidéo exclusive sur toutes les possibilités de gain offertes par le marché des devises. Jugez plutôt :

  • 18 février+300 euros, en un seul trade en moins de 6 heures sur EUR/USD ;
  • 21 février+70 euros, en un seul trade en moins de 4heures sur EUR/USD ;
  • 21 février+120 euros, en un seul trade en moins de 6 heures sur GBP/USD.

Et ce toujours avec une prise de risque limitée de 2% : le portefeuille global (de 10 000 euros) a progressé de 496 euros en deux jours ouvrés ! Ces plus-values ne sont pas le fruit de coups de chance à répétition mais bel et bien celui d’une méthode « maison » qui fait ses preuves chaque jour.

N’attendez pas : découvrez dès maintenant le message de Jérôme…

________________________________________

◊ Les trades se positionnent sur les télécommunications

Graphique: Mobile TeleSystemsPour agrandir le graphique, cliquez dessus

Graphique: VimpelComPour agrandir le graphique, cliquez dessus

Deux valeurs de télécommunication ont attiré l’attention d’un groupe de traders réputés agressifs dans le pit : Mobile TeleSystems (MBT) et VimpelCom (VIP). Les deux sociétés ont vu des ventes massives de Puts sur les contrats septembre avec une prise de position sur MBT de plus de 16 millions de dollars et de 14 millions de dollars sur VIP.

Sur ces achats importants, les valeurs ont commencé à grimper plus fortement que d’habitude.

Au niveau fondamental, les deux sociétés de télécommunication sont bien implantées et opèrent sur des secteurs avec un potentiel de croissance important, la Russie et l’Asie.

◊ Et ils achètent aussi le VIX…

Graphique: VIXPour agrandir le graphique, cliquez dessus

Difficile de dire si les évènements récents au Japon ont un impact important à long terme ou à court terme sur les marchés boursiers. A en croire l’activité sur le VIX, non.

Connu sous le nom d’indice de la peur, le VIX mesure la volatilité des options sur le S&P500. Lorsque le VIX grimpe fortement, beaucoup de traders ici en profitent pour vendre de la volatilité et/ou acheter des actions. La semaine dernière, les traders ont passé leur temps à choisir les valeurs à acheter lorsque le VIX a touché 30. Toujours convaincus que le VIX est l’indice de la peur si les traders dans le pit achètent ?

Articles du même auteur Comment s’assurer un revenu avec la Bourse ? Dépensez moins pour acheter une action, faites comme Goldman Sachs

A ce propos, je vous donne rendez-vous le 30 mars 2011 à Paris pour vous montrer les 2 secrets à connaître des traders de parquet. C’est une conférence gratuite « Comment gagner en Bourse ». Pour réserver votre place, cliquez ici.

Romain De La Cretaz
Romain De La Cretaz

Laissez un commentaire