Emploi US : à des années-lumière des prévisions

Rédigé le 6 avril 2018 par | Toutes les analyses Imprimer

emploi USIl est l’heure de parler des chiffres de l’emploi US !

Nous avons déjà évoqué le concept des anticipations fantômes. Les vraies attentes des opérateurs étant travesties par un consensus politiquement correct. Mais là, nous ne savons plus quoi penser, tant le NFP (rapport mensuel sur l’emploi américain) semble à des années-lumière des prévisions !

Les emplois américains en berne

Les États-Unis n’auraient créé que +103 000 nouveaux jobs en mars. Il s’agit de la plus faible augmentation depuis octobre. C’est presque moitié moins que les +180 000 attendus. Et c’est surtout 3 fois moins qu’en février (où les embauches avaient été revues à la hausse à +326 000 (révisé de +313 000).

En revanche, le chiffre de janvier est abaissé d’un bon tiers (de -63 000, à +176 000).

Les permabulls au secours des chiffres de l’emploi US

Cette succession semble assez incohérente et la dynamique beaucoup moins favorable en mars… Mais les permabulls s’empressent de souligner que les USA ont créé en moyenne +202 000 emplois par mois au premier trimestre Soit un tout petit peu plus qu’au T1 2017 et 2016. Cela va globalement mieux depuis l’élection de Trump !

Taux de chômage et salaire horaire

Le taux de chômage ressort inchangé à 4,1%, son niveau le plus bas depuis l’an 2000. Quant au coût du salaire horaire, il accélère légèrement, passant de 2,6% à 2,7% en mars; C’est à comparer avec une hausse de +2% par an en moyenne depuis 2009.

Le repli de Wall Street n’est pas lié à l’emploi US

Si Wall Street perd 0,5%, cela n’a rien à voir avec le NFP. Ce repli est constant depuis le milieu de la nuit et projet de taxation à hauteur de +100Mds$ supplémentaires des produits importés de Chine.

Wall Street avait perdu 3% sur l’annonce des 50 premiers milliards lundi, comme quoi, l’accoutumance aux mauvaises nouvelles est d’une rapidité fulgurante.

Pour résumer la publication du NFP » et du coût du travail à 14h30 : zéro réaction !

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : -

Un commentaire pour “Emploi US : à des années-lumière des prévisions”

  1. […] http://labourseauquotidien.fr/emploi-us-a-des-annees-lumiere-des-previsions/ = normal ! c’ est la partie émergée de leur mauvais rêve … aux ricains ! imaginez alors la partie immergée ! […]

Laissez un commentaire