L’Empire State de New York se désintègre… les anticipations de hausse de taux US devraient en faire autant.

Rédigé le 17 août 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Wall Street devrait accuser le coup à l’ouverture… mais le bruit des bouchons de champagne pourrait couvrir le concert des lamentations très rapidement : le plongeon de l’indice « Empire State » de la Fed de New York (un des baromètres de l’activité manufacturière sur la côte Est des  États-Unis) est tellement brutal – et inattendu – que les anticipations des hausse des taux en septembre (le 17) devraient s’évanouir littéralement au cours des prochaines heures.

Alors certes, une statistique ne fait pas une tendance… mais justement, ce n’est pas le premier signe de faiblesse de « l’Empire State » depuis la fin du 2ème trimestre qui se retrouve au plus bas depuis le printemps 2009. Cette chute verticale de 19Pts (à -14,9 en août) s’apparente à un coup de massue, une semaine après la dévaluation chinoise qui ne va pas arranger les affaires des groupes industriels US (comme Caterpillar – EPA: CATR – ou United Techno – NYSE: UTX – par exemple).

Conclusion: les indices boursiers accusent le coup… pour l’instant, mais ils pourraient rapidement redresser la tête.

N’oublions pas que ce qui est mauvais pour Main Street est bon pour Wall Street : la hausse du Nikkei ce matin illustre parfaitement ce principe qui écœure beaucoup d’économistes… mais pas les « sherpas » de New-York ou de Tokyo.

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire