L’Empire State de la Fed perce la stratosphère, les indices US font de même… mais le CAC40 reste dans le coma !

Rédigé le 16 octobre 2017 par | A la une, Fed, Statistiques et données macro, US Imprimer

Empire State chiffres FED IndiceA 14h30 a été divulgué le « chiffre du jour » : l’indice Empire State de la Fed de New York pour le mois d’octobre.

Comme les indices boursiers de l’Eurozone – dont le CAC40 – étaient figés dans une fourchette de fluctuation de 0,2% d’amplitude depuis le début de la séance, il y avait une possibilité de voir les cours décaler un peu… pourvu que la « stat » déjoue d’une manière ou d’une autre le consensus.

Cela ressemble à un raisonnement qui tient la route… mais qui n’a aucune pertinence en conditions réelles. Même en zoomant le graphique du CAC40 à +250%, il est absolument impossible de détecter le moindre frémissement de la courbe – ne serait-ce que de 0,05% – entre 14h25 et 14h45 (avant et après l’Empire State).

L’activité industrielle sur la côte Est explose à la hausse de +6 points, à 30,2 au titre du mois en cours (contre 24,4 en septembre), alors le marché anticipait une baisse presque symétrique de -5 points vers 20 ce mois-ci.

L’Empire State s’envole au-delà du pic des 27,5 de septembre 2014, marquant une exubérance des directeurs d’achats qui manifestent ainsi leur foi dans un avenir radieux… et sans horizon de temps.

Si le CAC40 ne réagit pas, une nouvelle rafale de records absolus sont inscrits sur le Dow Jones à 22 920 (+0,2%), sur le S&P à 2 560 (+0,2%), sur le Nasdaq à 6 625 (+0,3%).

Et si même l’inflation US ne suffisait pas à soutenir le concept d’une Fed moins accommodante ?

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire