Emmanuel Macron à la Sorbonne

Rédigé le 26 septembre 2017 par | Europe, Toutes les analyses Imprimer

Emmanuel MacronEmmanuel Macron a été très applaudi – au bout d’une heure – avec l’évocation d’une taxe sur « la création de valeur » visant toutes entreprises (pas seulement les « GAFA ») qui se servent de l’architecture planétaire du monde numérique pour échapper à l’impôt et opèrent comme les passagers clandestins de la prospérité.

Emmanuel Macron voudrait que l’Europe s’entende pour faire cesser une concurrence déloyale à l’encontre des acteurs locaux, de ceux qui doivent payer taxe et impôts dès le 1er euro de chiffre d’affaires généré.

Le président plaide également pour que l’Europe crée les conditions du respect des droits d’auteur, sans lequel, plus personne ne peut vivre de son talent.

En ce qui concerne le projet d’une Défense européenne, coordonnée, mais également financée par l’ensemble de ceux qui en bénéficient (la France sécurise par exemple à ses frais la route maritime entre les pays du Golfe, l’Afrique de l’Ouest et Rotterdam, elle combat Daech dans le Sahara, en Syrie et en Irak), il risque de ne pas rencontrer une adhésion massive de l’Allemagne ou de la Finlande.

Ah oui, Emmanuel Macro, fait cet aveux sidérant : « l’esprit européen est dénaturé, si nous ne réagissons pas, la compétition sans règle débouchera sur une compétition sans retour. Le marché européen est devenu celui du moins disant, du dumping social, de l’oubli de toutes les règles de fonctionnement harmonieux ».

« La compétitivité sans limite, c’est la destruction de l’unité des pays. »

L’alliance CDU/CSU et FDP, ce n’est pas une bonne nouvelle pour la France

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Un commentaire pour “Emmanuel Macron à la Sorbonne”

  1. La plupart des utilisateurs payent des services, ensuite facebook n’a plus la cote, en attendant ils ont pris l’argent… Nouveau moyen de gagner de l’argent en rien faisant.

Laissez un commentaire