Le pire de tous les mauvais payeurs se pique de donner des leçons aux autres

Rédigé le 23 novembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Tiens le gouvernement se réveille au sujet des « mauvais payeurs »… c’est à dire ces entreprises dont la stratégie assumée est de ne jamais régler leurs fournisseurs en temps en heure, voire, bien au-delà de délais excédent de 2 fois l’échéance prévue !

Ce sont pas moins de 15 000 entreprises qui sont acculées à la faillite alors même qu’elles peuvent produire auprès de leur banque les preuves de ce qui leur est dû… mais elles se heurtent à un mur du refus au nom des « risques » encourus

Cela fait des décennies que les PME/PMI se font étrangler par leurs donneurs d’ordres, déclenchent des contentieux qui n’aboutissent pas ou des procédures au tribunal de commerce parfois plus coûteuses que les sommes à récupérer.

Emmanuel Macron, a annoncé lundi un renforcement des sanctions contre les mauvais payeurs : en fait ces sanctions existent mais elles ne sont pas appliquées.

Et parmi les plus mauvais payeurs, derrières les grands noms de la Bourse qui circulent (Numéricable, Airbus hélicoptères), il y d’abord le pire et le plus intouchable d’entre tous : l’État !

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire