Egide et Visiomed : deux levées de fonds qui ne font pas rêver…

Rédigé le 30 mai 2014 par | IPO, OPA, opérations financières, Mid et Small Caps Imprimer

Cette fin de semaine a été marquée par l’annonce de deux levées de fonds de micro-capitalisations.

Penchons-nous d’abord sur l’opération de EGIDE (FR0000072373).

Le spécialiste dans la conception et production de boîtiers destinés à la protection et à l’interconnexion de puces et de systèmes électroniques lance une augmentation de capital et espère lever jusqu’à 5,1 millions d’euros. L’opération est extrêmement dilutive car la capitalisation actuelle de la société est de 5,8 millions d’euros.

Les montants levés serviront pour 1 million d’euros au renforcement des équipes techniques et commerciales en France et aux Etats-Unis et, pour 3,1 millions d’euros, au financement d’une ligne de production.

Il faut dire que le groupe affichait une perte de 0,5 million d’euros l’an dernier, qui faisait suite à une perte de 0,9 million d’euros en 2012 et avait donc un énorme besoin de cash. Sa trésorerie courante s’élevait en fin d’exercice 2013 à seulement 0,5 million d’euros !

300514_EgideAvec cette levée de fonds, Egide espère pouvoir se donner les moyens de ses ambitions. En effet, le dernier plan stratégique de la société (à horizon 2018) vise à doubler le chiffre d’affaires à 41 millions d’euros et à dégager une marge opérationnelle autour des 12%. Impossible sans cette opération ! Elle va donc faire du bien au groupe qui perd en Bourse 46% en un an.

Les conditions de l’AK sont les suivantes : 9 actions détenues vous permettront d’acquérir 10 actions nouvelles. Je vous conseille de souscrire pour ne pas être trop dilué… Car si vous êtes déjà actionnaire d’EGIDE, l’opération est tout de même difficile à avaler. Les nouvelles actions seront proposées au cours de 2,25 € contre un cours actuel de 3,23 euros : 30% de décote ! Bon, de toute façon, je ne pense pas que beaucoup d’entrevous soyez en gain sur la valeur.

VISIOMED (FR0011067669) lance également une augmentation de capital

Le fabricant de matériels médicaux, connu pour ses thermomètres infrarouges sans contact ou encore ses mouche-bébés, va lever 1,6 million d’euros, ce qui, contrairement à l’opération de EGIDE, ne sera pas trop dilutif car sa capitalisation boursière actuelle est de 8,6 millions d’euros.

Cette levée de fonds, qui aura lieu également du 2 juin au 17 juin, se fait à 2 €, soit une décote raisonnable d’environ 15% par rapport au cours actuel de 2,35 €. Les conditions de l’AK sont les suivantes : 3 actions nouvelles pour quatorze actions détenues.

L’utilisation des fonds servira pour 700 000 euros à financer l’activité courante (sans doute la société a-t-elle un problème de BFR récurrent) ; et 900 000 euros serviront à la commercialisation de nouveaux produits.

L’entreprise veut devenir un acteur important dans le monde des objets connectés du domaine de la santé… et c’est vrai que le marché potentiel est énorme ! il y aurait tout à faire… Mais Visiomed a-t-elle les reins suffisamment solides pour s’attaquer à cet énorme marché ?

300514_visiomedPour l’instant, j’ai un doute : la société souffre d’un recul de 18,7% de son chiffre d’affaires sur les quatre premiers mois de l’année, à 3,9 millions d’euros. De plus, il semble qu’elle calibre assez mal ses besoins de financement : elle avait déjà réalisé, en septembre dernier, une levée de fonds de 1,8 million d’euros. Il est bizarre moins de neuf mois après de refaire le même type d’opération pour le groupe qui a perdu 2,6 millions d’euros en 2013. Cela n’augure rien de bon.

Enfin, le parcours boursier de Visiomed est catastrophique. Entré en Bourse il y a quasiment trois ans à 8 €, la société n’a cessé de décevoir et ne vaut plus que 2,35 € actuellement.

Vous pouvez souscrire à cette levée de fonds pour participer à la montée en gamme des produits connectés, en espérant maintenant que la société soit enfin sur de bons rails. Chers lecteurs, vous n’avez sans doute plus grand chose à perdre sur une valeur sur laquelle vous avez sans doute enregistré de fortes moins-values.

Ces deux opérations ne font donc pas rêver : on a l’impression que les sociétés lèvent des fonds alors qu’elles sont à bout de souffle, pour essayer de redresser la pente (cela va être dur)… et si vous êtes sur les dossiers, jouez les comme des paris et ne vous emballez pas trop… 

Mots clé : - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire