Effet de ciseaux en Allemagne : baisse de la croissance, hausse des salaires

Rédigé le 18 octobre 2018 par | Statistiques et données macro Imprimer

Baisse des prévisions économiques pour l'AllemagneLa fédération allemande des chambres de commerce et d’industrie DIHK (qui réalise une enquête mensuelle auprès de 27 000 chefs d’entreprises) revoit fortement à la baisse son estimation de la croissance outre-Rhin, de 2,1% à 1,8% en 2018 et de 2% à 1,7% en 2019.

Son anticipation des niveaux d’investissement est revu de 3,3% en 2018 à 2,9% en 2019… et c’est la conséquence de la dégradation prévisible des conditions de commerce international, auquel il faut ajouter le risque d’un Brexit « désordonné » à partir de mars 2019, puis d’une pénurie de main d’œuvre qualifiée (du fait de nombreux départs en retraite) dans un contexte où le secteur de l’industrie n’attire pas les jeunes diplômés de niveau BAC +3 et plus.

Inquiétudes pour l’industrie allemande

Notons que l’afflux d’immigrés depuis 2015 n’a en aucune façon réduit la pénurie de main d’œuvre qualifiée en Allemagne. Le phénomène s’aggrave d’année en année : les salaires poursuivent leur dérive à la hausse sans parvenir à attirer la jeune génération… mais avec le ralentissement qui se profile, l’industrie allemande risque de souffrir.

Economie, football : l’Allemagne fait grise mine !

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - -

Laissez un commentaire