EDF peut réserver une grosse surprise !

Rédigé le 18 mars 2016 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

En début de semaine, je vous soumettais un plan de trade concernant le secteur des Utilities. J’avais conclu ce papier par « Et techniquement, ma valeur favorite (ndlr : de ce secteur) est EDF ! Je vous en reparle très vite car une jolie configuration technique est en train de se mettre en place ». Eh bien, je vous en parle aujourd’hui ;-).

Alors, je sais : fondamentalement, EDF (FR0010242511) est au fond du trou ! On lui a donné de force une partie d’Areva (FR0011027143) pour planquer des cadavres. Les tarifs de l’électricité sont décidés par des politiques (le gouvernement contrôle environ 85% du capital)… ce même gouvernement qui joue les sangsues en s’octroyant allègrement un dividende de 10% par an. C’est magnifique.

Récemment, tout le monde a pris connaissance de cette histoire de construction de deux EPR en Grande Bretagne qui mettrait la stabilité financière d’EDF en danger. Le directeur financier a même démissionné. Bref, une french story comme on les aime ! Imaginer pire semble difficile.

Sauf que, suite à tout ce ramdam, j’ai pris quelques minutes pour ouvrir un graphe et prendre le pouls technique d’EDF. Et voici ce qui y apparait :

1 – Des acteurs se positionnent à l’achat sur les niveaux actuels

Alors, pour le montrer, j’ai utilisé un indicateur un peu spécial.

Vous le retrouverez sur la gauche de l’écran et il est constitué par des barres horizontales vert clair).

160318_edf

Ces barres représentent simplement le capital échangé par niveau de prix (chaque barre est un niveau de prix).

On constate qu’au moment où la valeur explore des territoires jusqu’ici… inexplorés (les plus-bas historiques, autour des 9,75/10€), des investisseurs se positionnent assez lourdement sur le titre. C’est ce qui est indiqué par la pastille verte. (Quand Mathieu vous dit que ce marché est une Montagne D’Oseille dont il faut profiter !)

Pour avoir un gonflement des volumes sur ces niveaux et vu la situation fondamentale de la société, je me suis dit que certains investisseurs « bien informés » étaient peut-être en train de ramasser du papier pas cher…

Et entre l’analyse de lundi dernier et cette publication… surprise ! Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a assuré que l’Etat, actionnaire à plus de 84% du groupe EDF, était prêt, « au besoin », à injecter de l’argent pour redresser les comptes de l’électricien.

N’y voyez bien entendu aucune relation avec le gonflement des volumes qui s’est opéré AVANT cette déclaration.

Nous vivons vraiment dans un monde magnifique, d’une transparence et d’une liberté à toute épreuve.

2 – Graphiquement, nous sommes sur un support

Ce support correspond au report de l’amplitude (rectangles verticaux bleus) entre la résistance graphique violette et la rouge.

Bref, support probable donc sur les niveaux actuels.

Très important aussi : la valeur évolue dans un canal ultra baissier (le rouge). Visiblement, de grosses positions à la vente ont fait plonger le titre jusqu’aux niveaux actuels où, je le rappelle, des initiés ont dû commencer à se positionner à l’achat.

Si le canal baissier est cassé, nous risquons d’assister à un rachat virulent de positions vendeuses. Et un rachat de position vendeuse, ce sont des ordres d’achat.

Dans ces conditions, le titre pourrait réserver une grosse surprise en explosant à la hausse, au moins à court terme.

Un petit plan de trade ?

Les vagues baissières bloquent le momentum (SMI – Stochastique momentum Index). C’est ce qui est mis en évidence par la résistance rouge.

Mon plan de trade consistera donc à attendre une cassure de la résistance du canal baissier rouge OU un signal de renversement du SMI pour prendre position.

Objectif : les 50% du report d’amplitude actuel. Soit vers 11,4€ dans un premier temps.

Ce qui représente 15% de potentiel aux cours actuels.

Attention ! Dans ce genre de situation, cela peut aller très vite. On pourrait assister à des rachats panique sur le titre. C’est clairement ce que je joue ici.

Un trade bien offensif. Alors, à réserver à ceux d’entre vous qui peuvent suivre leurs positions. N’investissez pas trop non plus pour ne pas risquer un coup de Trafalgar. (Et n’y voyez aucun clin d’œil aux deux EPR qui devraient être construits en Angleterre).

Bon week-end Gilles

Mots clé :

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire