EDF : objectifs de baisse atteints, parlons rebond

Rédigé le 13 juillet 2010 par | Big caps Imprimer

Par Mathieu Lebrun analyse technique et responsable d’un service de trading sur CFD

Ces dernières semaines, le cours de Bourse d’EDF a décrit une évolution assez intéressante.

Première constatation : le statut de valeur défensive n’a pas permis au titre d’échapper à la baisse générale des marchés. Bien au contraire. Malgré son faible béta (le béta, c’est le coefficient qui pondère la sur/sous-performance par rapport à l’indice), EDF a même baissé plus fortement que le CAC40 au cours du deuxième trimestre. Il a, par exemple, perdu près de 15% depuis le 21 juin.

Plus éloquent encore, depuis la mi-avril la chute frôle les 25%. Dans ces conditions, alors qu’une reprise technique se dessine à court terme sur le marché, vous devriez pouvoir jouer un beau potentiel de rebond.

Sorties de range, cibles 30 euros et 30,50 euros

Il faut dire que dernièrement, l’actualité n’a pas été toute rose dans le secteur. En effet, après la perspective d’une taxe en Allemagne sur le secteur (annoncée début juin), EDF a également récemment subi les foudres de Citigroup : la banque d’affaires américaine a réduit son objectif de cours de 40 à 34 euros, avec un avis « conserver » maintenu.

La baisse s’explique donc. Oui mais voilà, il se pourrait que le pire soit derrière nous sur la valeur. A court terme, au moins. En effet techniquement, EDF évolue non loin d’un important soutien situé autour des 30/30,50 euros. Ce niveau correspond à deux points techniques importants : un double objectif de baisse suite à des sorties de figures de consolidation horizontales à court et moyen terme.

J’ai matérialisé mes deux objectifs de baisse à 30 et 30,50 euros par des flèches bleues sur le graphique.

Les 2 objectifs de baisse sur EDF

Comme nous allons le voir ensuite, la situation hors de France semble également intéressante à différents titres.

Hors d’Europe, la situation des utilities va dans le même sens

Tout d’abord, la situation graphique du concurrent allemand E.ON confirme la thèse de rebond sur EDF. La valeur vient en effet de prendre appui sur la borne basse de son canal descendant de court terme (en pointillé sur le graphique). Aussi, tant que les 21,50 euros, ne sont pas enfoncés, un rebond technique est le scénario le plus probable, au moins en direction de la borne haute de la figure (soit autour des 24 euros).

Graphique d'E.ON

Il en est de même outre-Atlantique : le secteur des utilities US s’est bien maintenu au-dessus d’un important support horizontal de moyen terme situé autour des 135 points.

Graphique des utilities US

En résumé, et pour revenir à EDF, si l’heure n’est assurément plus à la vente, il va désormais falloir surveiller attentivement la zone des 30,50 euros.

Le double objectif de sortie de range ne fait que renforcer la pertinence dudit niveau et donc les probabilités de rebond au-dessus de cette région. Si la remontée des marchés se poursuit, il y fort à parier que le titre revienne tester les 33,50 euros au minimum au cours des prochaines semaines. A vous de jouer !

Mots clé : - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire