L’économie niponne chute, la Bourse de Tokyo s’en réjouit

Rédigé le 17 août 2015 par | Autres indices, Toutes les analyses Imprimer

Quelle bonne surprise ! Tokyo s’en est naturellement réjoui ce matin (+0,5% sur le Nikkei) : le PIB japonais a reculé de 0,4%, c’est à dire « moins que prévu » au deuxième trimestre 2015 (le consensus tablait sur -0,5%).

Cette contraction « modérée » prend à contrepied une progression de 1,1% au premier trimestre (la précédente estimation qui était de +1%) et trahit une rechute de -0,8% de la consommation des ménages et un plongeon de -4,4% des exportations.

Sans oublier une panne des investissement (-0,1%) qui contredit les projections triomphalistes du gouvernement japonais, reprises en cœur – et sans une once d’égard pour la réalité sur le terrain – par tous les « experts » occidentaux admiratifs des prodiges du Quantitative easing (« QE ») à la japonaise.

Et il y a de quoi faire couler le saké à flot : plus l’économie nippone prend une trajectoire négative plus les indices boursiers s’envolent.

C’est tout naturel : l’échec du QE japonais contient la promesse de sa perpétuation. Plus le QE échoue, moins il y a de croissance, plus Mrs Shinzo Abe et Kuroda (patron de la Bank of Japan) feront imprimer de billets de Monopoly et rachèteront d’actions en bourse, laquelle a inscrit un record de 18 ans début août alors que tous les curseurs économiques nippons retombent dans le rouge.

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire