Duel de Titans, indications directionnelles minuscules

Rédigé le 18 mai 2016 par | Actions, Big caps, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

C’est la période des duels de titans !

Carl Icahn vend ses millions de titres Apple, Warren Buffet et Greenlight Capital (le Fonds de David Einhorn) les achète.

Le géant de l’Asset anagment Fidelity se déclare « bullish » sur les actions, suivi quelques heures plus tard par une stratège actions de JPMorgan, mais Goldman Sachs dégrade de « surpondérer » à « neutre » son opinion sur les actions (objectif de 12 mois compris entre 2050 et 2100 sur le S&P500… c’est ce qu’il vaut depuis 2 mois).

Goldman Sachs juge la croissance médiocre et les valorisations élevées, la stratège de JPMorgan s’en moque : pour résumer sa pensée, il y a de l’argent, des dividendes à réinvestir, donc le marché va « payer ».

Goldman Sachs redoute « les effets de la vigueur du billet vert » ainsi que « les risques sur la croissance mondiale liés au ralentissement conjoncturel en Chine, à la situation politique en Europe, au cycle de relèvement des taux de la Fed et au reflux des produits de base (pétrole excepté selon une note datée de ce lundi »

Pour Fidelity, les actions demeurent la meilleure classe d’actifs… par défaut ajouterons nous, mais cela fait 6 ans que ça dure, non ?

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire