Du nouveau sur le marché de l’or

Rédigé le 20 mars 2015 par | Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Ce vendredi 20 Mars 2015 constitue une date historique pour nous lecteurs qui investissent dans l’or et pour tous ceux qui s’intéressent au métal précieux.

Après une suite de scandales ayant trait à la manipulation des cours -notamment par un trader de Barclay’s- le London Gold Fix sera remplacé par le LBMA Gold Price, un nouveau processus de fixation électronique administré par l’ICE Benchmark Administration (IBA).

Fini la séance quotidienne de discussion en téléconférence entre une poignée de banquiers pour fixer au doigt mouillé le cours de référence quotidien de l’or (« fixing over the counter »… un véritable archaïsme à l’ère des transactions globalisées).

À la diffrence de la quasi totalité des matières premières qui se négocient sur le CBOT, le LME, le NYMEX, l’or se négocie de gré à gré alors que les contrats à terme (futures) se traitent librement à New York et Shanghai.

À partir de ce  20 mars 2015, le LBMA Gold Price sera calculé deux fois par jour suite à un processus d’enchères électronique auxquelles six banques prendront part (quatre membres provenant des opérateurs historiques, les deux autres seront des banques américaines) qui donnera lieu à la publication d’un rapport qui rendra compte des volumes agrégés d’offre et de demande, du nombre de participants et du temps pris pour le déroulement chaque session.

C’est une indication capitale pour évaluer l’importance des tractations pour déterminer le prix d’équilibre désormais baptisé « prix repère réglementé » puis ultérieurement « prix repère spécifié ».

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire