Premier indicateur de sentiment à surveiller pour ce mois décisif

Rédigé le 4 octobre 2010 par | Apprendre la Bourse, VIX Imprimer

Par Sébastien Duhamel, responsable analyste de Levier7, un service de trading ultra-réactif sur les produits dérivés

L’événement de ces derniers jours pour de nombreux passionnés des marchés financiers, c’est la sortie mercredi dernier de Wall Street 2. J’ai eu la chance de voir le film en avant-première il y a quelques semaines. Mais là, Gordon Gekko a changé.

Avant c’était un suiveur ; maintenant, il est contrarien — et il est encore plus fort ainsi. Ni haussier ni baissier, contrarien : contre le consensus. Et c’est de cette façon que l’on peut avoir plus de recul sur le marché, et détecter les mouvements majeurs. En utilisant l’analyse technique, c’est encore mieux.

Gordon Gekko is back en octobre
Si Gordon Gekko est revenu sur nos écrans le 29 septembre et non en avril comme prévu initialement, ce n’est peut-être pas un hasard. Septembre et octobre sont souvent très volatils sur les marchés, et cette année ne fait pas exception. Octobre est aussi et surtout le mois des krachs : 1929 et 1987, année de la sortie du premier Wall Street.

Par contre, comme nous l’avons vu dans un de mes derniers billets, octobre n’est pas l’un des mois les plus baissiers, contrairement aux idées reçues. C’est uniquement l’un des plus volatils. Septembre est par contre un des plus mauvais mois historiquement. Mais en cette année particulière de trading range, ce mois de septembre est le meilleur sur les indices américains depuis sept décennies ! Rien que ça.

Un sentiment haussier depuis début juillet
Il valait donc mieux ne pas shorter ce marché le 1er septembre, mais bien rester positionné à la hausse depuis fin août. C’est d’ailleurs ce que j’ai recommandé à mes abonnés dans Levier7. [NDLR : Et il nous semble, à la rédaction, que les abonnés de Sébastien sont très largement contents de ce nouveau service : analyses technique en vidéo, points de marchés quotidiens, explications claires, pédagogiques, conseils précis pour acheter et pour vendre et surtout… 644,15% de performance depuis le 1er février, soit 9,44% de gain en MOYENNE ! Vous devriez tester vous aussi].

Contrairement au consensus du marché, j’avais une forte conviction haussière début juillet alors que nous étions revenus sur des supports majeurs, dans le bas du range. Aujourd’hui, nous nous approchons du haut de range à moyen terme. Il correspond aux plus hauts d’avril dernier, en particulier sur les indices américains. En bon contrarien, je pense qu’il faudra être plus prudent alors que nous ne sommes plus qu’à quelques pourcents d’une zone de résistance majeure.

Mais plus précisément, quelle tendance se dessine ? Après ce mois de septembre record sur les marchés américains, quel potentiel de progression reste-t-il pour les prochaines semaines ?… Pas si simple à dire : quelque chose ne tourne pas rond.

Quelque chose cloche
Les mouvements récents sont étonnants : les liquidités se sont portées sur toutes les classes d’actifs — les actions, mais aussi l’or, le pétrole, ou encore les T-bonds et le Bund progressent. Cela n’est pas forcément négatif, mais cela va contre les corrélations inter-marchés, avec des mouvements importants sur le dollar ces dernières semaines. Il y a donc quelque chose qui cloche, car normalement tout cela ne peut pas monter en même temps, et l’une des classes d’actifs a tort.

Analysons cela en détail à l’aide de 3 indicateurs de sentiments. Ils vous aideront à y voir plus clair, et vous mettront en alerte lors des phases d’excès du marché dans un sens comme dans l’autre.

Premier indicateur : Le pourcentage d’actions au-dessus de leur moyenne mobile à 50 jours

Hypothèse 1 sur le CAC40
Pour agrandir, cliquez sur le graphique

Le premier, présenté ci-dessus sur le Dow Jones, est le pourcentage d’actions qui se situent au-dessus de leur moyenne mobile à 50 jours (MM50). Vous pouvez également l’utiliser avec une moyenne mobile à 21 jours.

Ce qui est intéressant, c’est de guetter un excès dans le marché, de savoir si nous sommes en situation normale ou excessive. Si cet indicateur est au-dessus de 90%, c’est que le marché est, au moins à court terme, dans une situation d’excès, et qu’il doit donc corriger pour que les actions reviennent proche de leur moyenne mobile.

Sur notre exemple ci-dessus, cette situation est arrivée par exemple en septembre 2009. Nous avons donc eu une correction à court terme, comme on le voit sur les prix du Dow, mais qui n’a pas été très importante.

En janvier et avril derniers, là aussi, l’indicateur nous montrait un excès, et cette fois-ci, la correction a été plus importante. L’indicateur nous a également montré que nous étions dès juin dans un excès baissier à court terme cette fois, alors qu’il était à moins de 10%.

Quelle est la situation aujourd’hui ?
Comme vous le voyez sur le graphique, malgré la hausse de ces dernières semaines, le pourcentage d’actions sur le Dow au-dessus de leur MM50 est à « seulement » un peu plus de 70%.

Le marché est donc plus hésitant ces dernières semaines, et non à la verticale comme en avril. Le pourcentage est déjà élevé : une consolidation pourrait avoir lieu, mais nous ne sommes pas encore dans l’excès.

Par contre, si nous continuons à progresser de quelques pourcents pour tester les zones de résistances à moyen terme, voire avec un nouveau plus haut marginal sur le Dow, et non sur le S&P par exemple, nous serions alors très probablement dans cette situation d’excès. C’est donc un indicateur que je vais surveiller en complément de mon analyse de l’indice, et surtout des corrélations entre les différents marchés.

Evidemment, un seul indicateur ne suffit pas à établir une analyse. Il faut le compléter avec deux autres indicateurs : le VIX, et le put/call ratio. Pour ce mois d’octobre qui pourrait s’avérer décisif pour le marché.

Mots clé : - - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

3 commentaires pour “Premier indicateur de sentiment à surveiller pour ce mois décisif”

  1. […] Beaucoup d'économistes estiment que cette situation est absurde. Comme vous l'expliquait Sébastien lundi dernier, la hausse de tous les actifs en même temps est… un non-sens. La chute du billet vert — ou de […]

  2. […] Lundi dernier, je vous expliquais que la situation des marchés avait quelque chose d'exceptionnel. Pas forcément dans le bon sens du terme car quelque chose cloche. […]

  3. […] avoir passé en revu le pourcentage d'actions au-dessus de leur moyenne mobile à 50 jours et le VIX, passons enfin au dernier indicateur qui vous aidera à détecter dans quel mouvement […]

Laissez un commentaire