Le Dow Jones sur les 24 000 points avant la fin du mois ?

Rédigé le 23 novembre 2017 par | A la une, Analyses indices, US Imprimer

Le rally de fin d’année s’est-il enclenché mardi à l’ouverture de Wall Street ?

Les indices US ont collectivement rouvert en gap haussier. Cela fut d’autant plus inattendu que la journée de mardi fut pauvre en actualités. En effet, il n’y avait rien du côté de la réforme fiscale de Trump. Il n’y avait plus de trimestriels emblématiques, juste une petite stat sans intérêt. Les marchés obligataires étaient au point mort et le Forex d’un calme olympien.

Après une ouverture au-delà des 23 500 points, le Dow Jones franchissait pour la troisième fois les 23 600 points, au-delà de l’ex-zénith intraday du 7 novembre.

Dow Jones

Comment l’indice pourrait-il en rester là et ne pas aller chercher les 24 000 ?

Ce serait une simple formalité, si jamais les ventes de Thankgiving s’avéraient plus soutenues qu’en novembre 2016. Et encore, les algorithmes peuvent probablement se passer de toute justification fondamentale ! L’année dernière, un Black Friday décevant n’avait pas empêché Wall Street de pulvériser des records en série du 10 novembre au 15 décembre. Le marché n’avait d’ailleurs matérialisé aucune séance de consolidation. C’est ce que les opérateurs avaient baptisé le Trump Trade.

Si les 24 000 points étaient touchés d’ici le 30 novembre (encore 5 séances pour y parvenir, mais cela ne représente finalement « que » +0,33% par séance en moyenne), ce seraient les 1 000 points gagnés parmi les plus rapides de l’Histoire.

Ne mettre que 6 semaines (depuis les 23 000 points, le 17 octobre) pour rallier les 24 000 n’a rien d’inaccessible dans un contexte d’amorce de rally de fin d’année. Sauf que, rappelons-le, ce rally a débuté le 1er janvier 2017, malgré de courtes pauses et consolidations horizontales.

Janet Yellen peut donc préparer son pot de départ avec le sentiment du devoir accompli. Le S&P500 aura pris très exactement 50% depuis son investiture. Le Nasdaq +70%. Les GAFA bien plus de 100%. La hausse de taux du 13 décembre est déjà dans les cours.

Ce qui pourrait empêcher le Dow Jones de rallier les 24 000 points ?

Parmi les rares facteurs susceptibles d’obstruer la route des 24 000, une remise en cause du périmètre ou un blocage prolongé des tractations sur la Tax Reform (au-delà de la mi-décembre) pourrait causer une réelle déception… La presse pourrait alors titrer que le président Trump est le premier à ne pas être parvenu à faire passer de projet de loi majeur figurant dans son programme électoral dans l’année suivant son élection.

Mais il pourra toujours riposter qu’il est le premier président dont l’action aura suscité une telle approbation de la part de Wall Street.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire