Donald Trump pousse l’Arabie saoudite à compenser l’isolement de l’Iran et du Venezuela

Rédigé le 2 juillet 2018 par | Matières Premières, Pétrole Imprimer

Le président américain Donald Trump et le prince héritier saoudien Mohammed ben SalmaneDonald Trump œuvre à isoler l’Iran au sein de l’Opep et maintient le dispositif d’asphyxie financière du Venezuela (qui ne peut plus obtenir une ligne de crédit aux Etats-Unis ni auprès de ses alliés, ni se fournir en matériel d’exploitation), ce qui débouche sur une envolée des cours du pétrole vers les 79,5$ sur le Brent et 75,3$ sur le Nymex.

Donald Trump dit avoir obtenu de l’Arabie saoudite qu’elle accroisse sa production de deux millions de barils/jour, une semaine après que l’Opep a laborieusement conclu un accord pour augmenter sa production de 1 million de barils/jour. Riyad a discrètement confirmé augmenter sa production, mais sans préciser de chiffres.

Tiraillement pour la Saudi Aramco

Il n’est pas du tout certain que le royaume wahhabite parvienne à extraire deux millions de barils supplémentaires. Si jamais cela s’avérait possible, l’Arabie saoudite ne disposerait plus d’aucune marge et il faudrait recalculer à la baisse le potentiel de ses réserves à moyen terme, ce qui dévaloriserait la Saudi Aramco, qui doit être introduite en Bourse en 2019.

Pas sûr que l’ami Bin Salmane (c’est ainsi que Donald Trump le présente) ait envie de faire l’effort pour faire plaisir à son protecteur, le prix du baril à 75$ présentant de nombreux avantages pour Riyad… mais également les producteurs de schistes bitumineux du Texas ou du Dakota.

Les PMI de juin s’essoufflent aux Etats-Unis, mais heureusement, il y a le pétrole !

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - - - -

Laissez un commentaire