Le roi dollar est mort

Rédigé le 7 juillet 2010 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Par Vanessa Popineau, pour La Rédaction

Triste nouvelle. La reprise ne berne plus personne. Le pavillon de la croissance ne flotte plus fièrement au sommet du mât de l’économie mondiale. Nous sommes en 2010. Bienvenue dans l’ère de la « rilance« . L’ère des néologismes creux, consensuels et surtout cache-misère. Bienvenue dans l’ère de la bricole et du désenchantement économique.

Croissance chinoise, américaine… rien ne va plus. Nos deux moteurs économiques prennent l’eau et les marchés prennent peur. C’est ce que constatait justement Simone Wapler, vendredi dernier, dans les colonnes de L’Investisseur Or et Matières :

« Aux Etats-Unis, la disparition du mirage de la reprise angoisse. De plus en plus nombreux sont ceux qui ne croient plus à son existence ; chômage, immobilier, activité manufacturière, contraction de la masse monétaire du crédit : autant de statistiques qui, après un rebond factice acheté à grand renfort de milliers de milliards de dollars imprimés, donnent des signes de rechute.

Sur le front de la Chine, le Conference Board— organisme patronal américain — refait ses calculs et décide que, tout compte fait, l’évolution de la croissance n’est pas si favorable que cela. Notez bien que les statistiques chinoises restent inchangées ; c’est essentiellement sa façon de les interpréter qu’a modifié le Conference Board.« 

Face à cette nouvelle donne, les places financières se sont saturées de nervosité et d’angoisse. La peur domine, les mauvaises nouvelles fragilisent l’optimisme débouchant régulièrement sur des phénomènes aussi étranges que déroutants. Evénements boursiers hors norme totalement imprévisibles, progression de l’or en situation de détente, désaffection du dollar… et j’en passe… cela ne vous semble-t-il pas étrange ?

Revenons sur le cas du billet vert. Dans l’Edito des Matières Premières, Jérôme Revillier revient sur cette répudiation en bonne et due forme. Selon lui, « le Forex semble vouloir nous faire passer un message fort : le dollar est mort. » Il serait donc au bord du précipice, tout prêt à chuter :

« Jusque-là, la situation était finalement assez simple. Dès que l’aversion au risque revenait, le yen et le dollar étaient très recherchés en tant que ‘devise refuge’. La première parce qu’elle est maintenue artificiellement basse par la politique monétaire du Japon et la seconde car les Etats-Unis apparaissent encore comme la locomotive de la croissance.

Seulement voilà. Si pour la première les habitudes ne changent pas — le yen s’apprécie dès que le carry trading est plus risqué –, il semble que le billet vert peut de moins en moins prétendre à son rôle refuge, étant donné le déficit de plus en plus difficile à justifier de son pays.« 

Et les faits sont éloquents, le dollar périclite. Il semble en perdition… De l’autre côté de la paire, l’euro aligne les signaux positifs. En effet, après avoir dégringolé tout au long du premier trimestre 2010, il semblerait bien que notre devise européenne regagne sinon en vigueur du moins — pour le moment — en stabilité. La devise européenne fait de la résistance… lentement mais sûrement.

Pour Jérôme, la paire EUR/USD n’ira pas plus bas. Et notre spécialiste du Forex d’expliquer lundi dernier : « l’euro semble avoir atteint un plancher assez solide autour des 1,20$. Notre premier objectif à 1,2660 devrait être désormais rapidement atteint. Ensuite j’envisage un retour progressif sur les 1,30$ tout en restant prudent sur les mouvement de la BCE. »

Le retour sur les 1,25$ est déjà entériné. Les mauvais indicateurs économiques américains publiés la semaine dernière l’y ont probablement installé mais les craintes quant à la reprise américaine — de plus en plus vives — pousseront assurément la monnaie unique vers le haut.

Eh oui nous y sommes, la toute puissante Amérique vacille sur ses bases. Elle n’a pas la force qu’on lui prétendait. Sa croissance molle, pointée du doigt, arrive enfin sur le devant de la scène économique mondiale… ses déficits et endettements prendront certainement le relai et les problèmes européens seront rapidement relégués au second plan…

Mots clé : - - - -

2 commentaires pour “Le roi dollar est mort”

  1. bonjour, en effet la paire EUR/USD forme depuis un moment un tête-épaules (en données journalières) inversée, ce qui peut laisser envisager un retournement de la tendance au profit d’une remontée de l’euro. Enfin, il semble que les marchés commencent à intégrer que si la situation européenne est inquiétante, mais certains se soignent (surtout Angela :-), les USA ne trompent plus personne avec les cités et les états qui flanchent, et sans compter l’économie enlisée…l’heure est aux comparaisons et le G20 en laissant à chacun le choix de sa politique amène à cette comparaison….chacun va être jugé sur ses résultats 🙂

  2. Comme vous le dites, effectivement les Etats-Unis ne trompent plus personne. Pour le moment il est surtout question de la vigueur de sa croissance (très décevante au T1 2010). Les craintes se multiplient et la nervosité s’amplifie ce qui nous a conduit, par exemple, à des événements comme celui qui est survenu le 29 juin dernier. Nous entrons dans l’ère du désenchantement et malgré les propos rassurants des uns et des autres, le rêve américain semble toucher à sa fin…

Laissez un commentaire