Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Discours de Charles Evans : une nouvelle ligne directrice

Rédigé le 30 mars 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Charles Evans, le président de la Fed de Chicago, vient d’ajuster son discours en ce début d’après-midi.

Nouvelle campagne de colombophylie à la Fed, et une 2e couche avec Charles Evans.

Alors qu’il jugeait tout récemment les chiffres économiques US encourageants, Charles Evans déclare maintenant « douter que les conditions soient réunies pour une hausse des taux en avril. » (ce qui rappelle ses déclarations de décembre 2015)

Charles Evans conditionne le resserrement de la politique monétaire à une poursuite de l’amélioration du marché de l’emploi et à une poursuite de la remontée de l’inflation vers un objectif de 2%… et de préciser : « c’est une condition bien difficile à remplir ».

Il y a seulement quelques jours, il se disait convaincu que l’économie américaine pourrait s’accommoder d’une hausse de taux, il affirme maintenant : « Je ne crois pas que nous devions devancer l’appel ».

Pour résumer la ligne directrice qui est en train d’émerger après quelques déclarations en faveur d’une action de la Fed avant qu’elle ne prenne du retard sur l’évolution des prix et ne laisse proliférer des bulles, c’est qu’une prochaine hausse de taux dépendra d’un « alignement des planètes » incluant 3 conditions préalables : un taux de chômage demeurant très bas ; des prix sur une pente durablement ascendante et pas de perturbations extérieures (et surtout, pas de nouvelle phase de crise dans les émergents).

De toutes façons, si la Fed cherche des raisons de plus bouger d’ici fin 2016, elle trouvera toujours une excuse… et les marchés ne manqueront pas de lui en procurer si jamais elle se retrouvait à cours d’imagination

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire