Différé de paiement… mais regroupement des difficultés.

Rédigé le 5 juin 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

La rumeur d’un recours de la Grèce à l’astuce du « paiement regroupé » intervenant à la date du dernier versement prévu au calendrier circulait depuis hier : la Grèce a donc jusqu’au 19 juin pour verser 1,6Md€ au FMI, d’un seul bloc et non plus en quatre fois.

Qui a soufflé l’idée à Athènes de faire jouer cette disposition ? Un membre du FMI, des experts de Goldman Sachs (qui conseillent la Grèce depuis fort longtemps et l’ont aidé à truquer ses comptes), des amis « bien intentionnés » à Bruxelles… peu importe.

Et le plus beau, c’est que le pays qui choisi l’option du « regroupement » doit juste se contenter d’informer le FMI qui ne peut que se contenter de prendre acte de la décision de son débiteur. Rien à négocier, c’est automatiquement approuvé ! La Grèce vient donc de gagner 14 jours de négociation supplémentaires… mais le marché le savait déjà ! Comment la Grèce aurait-elle pu laisser passer une telle aubaine alors que de simples journalistes comme nous étions au courant de la combine ?

Mais comment la Grèce fera t’elle pour verser 1,6MdsE le 19 juin et éviter un vrai « défaut » ? Tout le monde l’ignore !

C’est un simple différé de paiement mais un vrai regroupement des difficultés !

 

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire