Deux secteurs sous surveillance

Rédigé le 1 février 2013 par | Autres indices, Big caps Imprimer

Deux nouvelles configurations intéressantes apparaissent cette semaine sur des secteurs de la place parisienne. Il s’agit des secteurs Biens de consommation et Technologie.

Pour chacun des deux, les niveaux atteints ne sont pas anodins. L’étude graphique que je vous propose devrait inciter à au moins une certaine prudence, voire une vigilance renforcée — si toutefois vous possédez des valeurs de ces secteurs.

Biens de consommation — au plus haut
Le secteur « Biens de consommation » regroupe des valeurs telles que L’OREAL (FR0000120321), PERNOD RICARD (FR0000120693), LVMH (FR0000121014), PEUGEOT (FR0000121501), RENAULT (FR0000131906) — pour les principales.

Un mix d’actions un peu spécial car si certaines d’entre elles sont des valeurs de fond de portefeuille, il n’en reste pas moins qu’actuellement, une volatilité importante anime l’évolution des cours de titres comme PEUGEOT, RENAULT ou PERNOD.

Pour faire simple, la configuration de ce secteur semble particulièrement claire et intéressante car :

– les prix sont remontés au contact de leur plus hauts de 2008 (rectangle bleu vers 1 450 sur le graphe ci-dessous) ;
– ce plus haut correspond d’ailleurs au report d’amplitude du mouvement sur ce secteur (flèches en orange).

Autrement dit, le potentiel théorique de progression est consommé à court terme.

La cassure à la hausse d’une telle résistance est bien entendu possible, mais pour une fois, je me laisse aller à un petit commentaire  » fondamental : il s’agit du secteur Biens de Consommation, quand même…

__________________Pour vous aider dans vos trades__________________

« La plupart des informations dont je dispose ne peuvent pas être diffusées dans les médias. Pourtant, certaines pourraient vous permettre de réaliser des plus-values de 25%… 34,5%… 60%… et bien d’autres »

Découvrez tout ce que ce spécialiste ne révélera pas en direct à la radio… et accédez à tout un secteur d’opportunités de gain : les explications sont par ici

__________________

Pour qu’un secteur comme celui des Biens de consommation vienne à dépasser ses plus hauts historiques, il serait au minimum préférable que la croissance économique et le pouvoir d’achat des ménages soient de la partie.

Pour l’instant, au regard des publications récentes, ce n’est pas exactement le cas (les chiffres du PIB américain publiés en début de semaine sont « très mitigés » et montrent un fléchissement de la croissance…).

Donc pas d’anticipation à ce stade. La tendance est haussière sur le secteur. Mais la poutre en travers de la route est conséquente. Attention à ne pas se laisser hypnotiser par la tendance. En cas de retournement ou de consolidation sur des niveaux majeurs comme celui-ci, la sanction pourrait être brutale.

Graphique du CAC Biens de consommation

Passons à la Technologie
Le deuxième secteur dont la configuration graphique attire notre attention cette semaine est celui de la Technologie.

Très simple ici aussi : le secteur arrive à la confluence de sa droite de résistance majeure (ligne rouge sur le graphe ci-dessous), active depuis 2006, ainsi que de la zone de résistance graphique intermédiaire (rectangle bleu).

La valeur de ce secteur reste ALCATEL LUCENT (FR0010985861), titre particulièrement nerveux et spéculatif. ALCATEL a très fortement progressé depuis novembre dernier (plus de 70% de hausse).

Cette progression est sans doute alimentée par son exclusion du CAC 40 — c’est-à-dire que cette valeur étant la plus vendue à découvert de l’indice, sa sortie a provoqué un débouclage de positions short, propulsant par la même l’action à la hausse de façon vertigineuse. Un mouvement donc sans doute principalement technique.

Graphique du CAC Technologie

 

Mots clé : - - - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire