Deux dirigeants d’Uber placés en garde à vue

Rédigé le 29 juin 2015 par | Mid et Small Caps, Toutes les analyses Imprimer

En d’autres circonstances, la nouvelle aurait fait la « Une » de ce lundi : en effet, l’arrêté gouvernemental d’interdiction des activités d’Uber-pop (les activité de « chauffeur de maître » restent légales) en France jeudi a été suivi aujourd’hui suivi par l’interpellation du PDG Thibaud Simphal (qui répondait encore à une interview sur BFM-Business vendredi) et de Pierre-Dimitri Gore-Coty (PDG de d’Uber GM Europe).

Le deux hommes ont été placés en garde à vue ce lundi à Paris : ils sont inculpés d’opérer une activité illégale de compagnie de taxi : lors d’une perquisition en mars, la police cherchait à s’emparer des documents numériques prouvant que les activités d’Uber couvrent du travail dissimulé (sans compter le non-versement des charges que supportent les titulaires d’une licence).

Et dire qu’Uber qui évolue dans la zone grise – et mord souvent sur la ligne jaune dans de nombreux pays – est valorisé 50 Mds$ en cas d’IPO.

Combien de ses dirigeants finiront en prison de part le monde avant l’introduction ?

Laissez un commentaire