Et si la BCE se laissait tenter par les « subprime » ?

Rédigé le 25 novembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Beaucoup de gérants s’interrogent sur ce que la BCE va sortir de son chapeau début décembre: les plus optimistes parient sur un déluge de lapins blancs, de timbales argentées contenant des colombes, de chandeliers tout allumés… mais la question la plus cruciale ne porte pas sur « de combien la BCE peut accroître son QE » mais plutôt sur « quels instruments peuvent encore porter ses rachats ».

Le marché secondaire des bons du Trésor et des emprunts corporate est devenu tellement illiquide qu’il va falloir se contenter de ce qu’il reste: des obligations municipales en déshérence, des dettes d’entreprises pourries, etc.

En d’autres termes, et si la « rumeur » est fondée, voici une excellente nouvelle pour les amateurs de high yield et de dettes subprime.

2006/2007… nous y revoilà !

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire