Des taux aussi déprimés que la croissance anticipée !

Rédigé le 10 juin 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Les marchés obligataires ont rouvert à la hausse ce vendredi, dans le droit fil des journées précédentes, avec 4 séances sur 5 en mode « bull ».

Le suspens du jour concerne nos OAT françaises : Vont-elles pulvériser leur plancher historique des 0,365% de rendement du 5 avril dernier ?

Il s’en est fallu de presque rien jeudi, avec un « plus bas » intraday à 0,375% et 0,384% en clôture.

Les OAT rejoindraient ainsi le trio des recordmen de la veille, le podium étant composé du Bund allemand qui a établi un nouveau record historique avec un rendement tombé à un « plus bas absolu » de 0,023% (et 0,031% ce matin… ils pourraient passer négatifs dès lundi).

L’emprunt de référence à « 10 ans » autrichien a également inscrit un record à 0,215%.

Le 3e larron est un peu plus inattendu puisqu’il s’agit des Gilts britanniques de maturité 2026, avec un record absolu de 1,222% (ils se retendent un peu à 1,25% ce matin), bien en deçà du précédent plancher des 1,30% du 11 février dernier, alors qu’il n’était guère question de Brexit et de risque élevé de grosse moins-value sur la livre Sterling.

Il faut croire que la City ne s’en inquiète guère, bien convaincue de la détermination du gouvernement britannique d’utiliser tous les moyens -absolument tous et y compris les moins reluisants- pour mettre en échec une sortie de l’UE.

Mais tous ces records en trahissent un autre : le record de faiblesse de la croissance mondiale, américaine, chinoise, brésilienne en 2016 et probablement 2017.

Mots clé : - - - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire